16 Décembre 2020
Propriétaire du Marché Richelieu depuis 2003
Manon Guilmain tire sa révérence avec le sourire
Par: Alain Bérubé

Manon Guilmain, propriétaire du Marché Richelieu durant 17 ans, cède les rênes du commerce à Frédéric Allard.

Dès son enfance, la vie de Manon Guilmain a été marquée par le Marché Richelieu d’Acton Vale, qui appartenait à ses parents Léonard et Gisèle depuis 1968. Après avoir elle-même été propriétaire du commerce pendant 17 ans, c’est avec le sourire et la satisfaction du devoir accompli que Mme Guilmain cède les rênes à Frédéric Allard.

Publicité
Activer le son

Manon Guilmain adorait, alors qu’elle n’avait que huit ans, « jouer à l’épicerie » et apprendre plusieurs trucs tout en donnant un coup de main à ses parents.

Cette passion pour le commerce familial l’a amenée plus tard à diriger le commerce en compagnie de son frère Mario, alors que son père apprenait qu’il avait le cancer.

« Après le décès de mon père, en 2008, j’ai accepté de continuer. Ma mère a été constamment à mes côtés afin que j’apprenne les facettes du métier », raconte-t-elle.

Au fil des ans, Manon Guilmain a apporté sa touche personnelle et procédé à plusieurs améliorations, dont des rénovations majeures il y a cinq ans. Son travail et son engagement ont d’ailleurs été reconnus en 2015, alors qu’elle fut intronisée au sein de Temple de la renommée de l’Association des détaillants en alimentation du Québec.

« Le service personnalisé et l’ambiance familiale, qui ont caractérisé notre épicerie dès les débuts, étaient pour moi la priorité. En plus d’avoir eu la chance de travailler avec des membres de la famille, j’ai pu développer des liens précieux avec plusieurs clients. C’est un endroit chaleureux et, malgré notre petite taille, on a toujours offert des prix compétitifs ainsi que des fruits et légumes frais. Et notre rayon des viandes est vraiment très apprécié », souligne-t-elle.

Sa décision de prendre une retraite bien méritée remonte à l’an dernier.

« Je souhaitais depuis un certain temps prendre du temps pour moi. Mais il était bien sûr très important de compter sur une relève solide afin que le Marché Richelieu continue de bien servir sa clientèle. C’est un beau hasard qui m’a fait connaître Frédéric Allard, qui avait le même agent immobilier que moi. Les discussions ont été très positives et en septembre, il a officiellement pris la relève », commente Mme Guilmain.

Âgé de 30 ans, Frédéric Allard suit les traces de son père qui a opéré deux dépanneurs à Drummondville. Il a lui-même opéré un tel commerce à Saint-Hyacinthe de 2010 à 2018.

« J’ai décidé alors de passer à autre chose et d’être en quête d’un nouveau défi. L’entreprise familiale dirigée par Manon Guilmain a été pour moi un véritable coup de foudre. J’ai vu dès le départ un grand potentiel et comme je suis à la fois passionné, travaillant et perfectionniste, je ne suis pas inquiet pour l’avenir », déclare M. Allard, ajoutant qu’il souhaite attirer davantage de jeunes familles au sein de la clientèle.

Manon Guilmain est également rassurée car le Marché Richelieu, qui compte 25 employés, est là pour rester.

« Frédéric a beaucoup de volontéet j’ai confiance en lui. Je suis heureuse de voir ma fille Jolène perpétuer la tradition familiale en tant que caissière le week-end. Je garde des souvenirs merveilleux de mon expérience professionnelle. Je tiens à remercier ma mère et mon frère, qui m’ont tellement appuyé, nos employés qui ont été si dévoués ainsi que notre clientèle qui a été si fidèle! », conclut-elle.

image