21 septembre 2022
Parti conservateur du Québec
Luce Daneau présente ses engagements en matière d’éducation
Par: La Pensée de Bagot

Luce Daneau a travaillé dans le milieu scolaire pendant plus de 25 ans. Photo gracieuseté

Luce Daneau a travaillé dans le milieu scolaire pendant plus de 25 ans. Photo gracieuseté

À moins de deux semaines du jour de l’élection, la candidate du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans le comté de Johnson, Luce Daneau, fait part de ses engagements en éducation

Publicité
Activer le son

Parmi les orientations du PCQ en matière d’enseignement, on trouve quatre principaux axes : la volonté d’alléger les tâches des enseignants, la valorisation de la formation professionnelle, une plus grande participation du privé dans le système d’éducation, l’amélioration de l’enseignement à la maison et l’augmentation des séances d’activités physiques pour tous.

Alléger la tâche des enseignants

Afin d’améliorer les conditions de travail des enseignants, le PCQ propose, entre autres, de créer des classes à faible ratio, au régulier, pour les élèves qui présentent certaines difficultés.

De plus, il compte instaurer des groupes pour les élèves de haut niveau de performance scolaire afin de les garder motivés dans leur rythme d’apprentissage. Aussi, le nombre d’écoles alternatives pourrait être revu à la hausse d’ici les prochaines années si le PCQ remporte les élections le 3 octobre.

Valoriser la formation professionnelle

Le gouvernement conservateur veut offrir un diplôme de 3e secondaire dans le but d’obtenir une formation adéquate aux élèves qui souhaitent intégrer rapidement le marché du travail. Selon le PCQ, cela contribuera à pallier le manque de main-d’œuvre et permettra aux jeunes qui ont songé à décrocher d’avoir un objectif précis à la fin de leurs études.

L’amélioration de l’enseignement à la maison

Pour les parents qui optent pour l’enseignement à la maison, le PCQ veut offrir un soutien accru dans l’élaboration du projet d’apprentissage en rendant disponible davantage d’activités éducatives et récréatives pour les jeunes.

Augmentation de l’activité physique

Le PCQ vise la régularité de l’activité physique en offrant aux élèves trente minutes minimum quotidiennement de cours d’éducation physique, et ce, du préscolaire jusqu’à la fin du secondaire. « Il s’agit d’un pas vers la santé préventive et d’une bonne façon de garder la motivation des élèves envers l’école », conclut la candidate conservatrice

image