29 juin 2022
Avec une belle présence dans la MRC d’Acton
L’OBV Yamaska toujours dans le feu de l’action
Par: Alain Bérubé

Depuis 22 ans, l’Organisme de bassin versant (OBV) de la Yamaska se donne comme mission de rassembler et de mobiliser les usagers de la rivière Yamaska afin d’assurer une saine gestion de ce cours d’eau. L’assemblée générale annuelle tenue récemment au Club de golf d’Acton Vale, en présence de 53 personnes – plus une vingtaine en visionconférence – a témoigné de la vitalité de ce joueur majeur en environnement, notamment dans la MRC d’Acton.

Publicité
Activer le son

Le responsable des communications, Michel Laliberté, mentionne entre autres la participation de l’OBV Yamaska à une campagne de sensibilisation contre les nerpruns bourdaine et cathartique, des plantes envahissantes qui gagnent du terrain dans la région.

« Plusieurs producteurs ont répondu à l’appel. Et la collaboration avec la Corporation de développement de la rivière Noire (CDRN) est excellente. Notre biologiste et chargée de projet Ariane Blier-Langdeau continue de surveiller la situation de près, car ces plantes se multiplient vraiment rapidement, de là l’importance d’intervenir avec efficacité », souligne M. Laliberté.

L’OBV Yamaska a également été interpellée afin de réaliser une étude sur le projet d’agrandissement d’une porcherie à Béthanie.

« Un tel projet peut avoir un impact majeur sur l’approvisionnement en eau de ce territoire. On observe de près la recharge de la nappe phréatique. avec des pluies intenses qui suivent de longues périodes de sécheresse », mentionne M. Laliberté.

Une citoyenne de Sainte-Christine – ex-mairesse de ce village -, Huguette St-Pierre Beaulac, fait par ailleurs partie du conseil d’administration de l’OBV Yamaska. Elle représente les groupes environnementaux du secteur Rivière-Noire.

« Un nouveau président a été nommé lors de l’assemblée générale, soit Jean Dubreuil, qui siège depuis huit ans au sein du conseil d’administration. Il souhaite entre autres faire rayonner davantage notre organisme. Nos partenariats actuels avec le milieu municipal, les agriculteurs et la population en général vont déjà très bien. Au fil des ans, l’OBV Yamaska a pu améliorer constamment ses interventions, dont ses activités de vulgarisation scientifique offertes dans les écoles du bassin versant, pour les élèves de 5e et 6e année ainsi que ceux de 1er et de 2e secondaire sur les enjeux de l’eau. On souhaite entre autres rejoindre de plus en plus les adultes au sein des entreprises », conclut Michel Laliberté.

image