19 décembre 2019
Tournoi atome et pee-wee d'Acton Vale
Les Valois Xakyma Construction s’inclinent en finale
Par: Annie Gagnon

Les Valois Xakyma Construction ont relevé tout un défi en atteignant la grande finale du 30e Tournoi atome et pee-wee d’Acton Vale. Devant : Émile Guérin, Philippe Champigny, Logan Desmarais et Matthias Lépine. Au centre : Xavier Légaré, Nathan Bisaillon, Émile Miclette, Lucas Beauregard, Étienne Maurais, Victor Dauphinais et William Audet. Derrière : Dominic Desmarais, entraîneur, Sheldon Filiatrault, Charles Marois, Liam Chagnon; Luc Dauphinais, entraîneur et Adam Légaré, entraîneur.

Les Valois Xakyma Constuction pee-wee A ont été impeccables au début du Tournoi atome et pee-wee d’Acton Vale. En fait, la troupe d’Adam Légaré a surpris tout le monde en remportant ses premiers matchs de la saison pour ainsi se rendre en grande finale du tournoi.

Les Valois ont démontré dès le départ leur détermination en blanchissant les Phœnix 2 de Sherbrooke par la marque de 2 à 0. William Audet et Nathan Bisaillon ont trouvé le fond du filet au cours de cette rencontre. Le gardien Matthias Lépine a été crédité de la victoire.

À leur deuxième match, les Valois ont croisé le fer avec les Jets de Farnham qui, à leur tour, ont vu la formation valoise filer avec la victoire. Logan Desmarais, William Audet (1 but, 1 passe) et Émile Guérin (1 but, 1 passe) ont mené leur équipe à une victoire de 3 à 1.

Demi-finale

La fiche parfaite des Valois lors de la ronde préliminaire leur a permis d’atteindre la demi-finale, où ils se sont de nouveau distingués en renversant les Éclaireurs de Saint-Romuald/Lévis par la marque de 3 à 1. Sheldon Filiatrault a mené l’offensive valoise en inscrivant un doublé, tandis que Nathan Bisaillon complétait la marque. Liam Chagnon et Étienne Maurais ont aussi bien fait en obtenant deux mentions d’aide chacun.

Finale

En grande finale, les Valois affrontaient les Éperviers de Beauport. Ceux-ci ont laissé peu de chances à la brigade valoise qui s’est inclinée par la marque de 5 à 1. Au cours de cette rencontre, seul Philippe Champigny a touché la cible.

image