3 juillet 2019
Projet « L'art de vieillir »
Les photos d’Arianne Clément font le tour du monde
Par: Alain Bérubé

Arianne Clément

Lorsque la photographe Arianne Clément a lancé l’an dernier le projet « L’art de vieillir », elle ne se doutait pas de l’impact qu’aurait cet hommage à la féminité, la sensualité et la beauté des femmes de 70 ans et plus. La Valoise âgée de 39 ans, agréablement surprise par ce succès, continue de récolter les honneurs de tous genres à travers le monde.

Le prestigieux festival Moscow International Foto Awards lui a récemment décerné une médaille d’or dans la catégorie « Fine Art-Nude » et l’argent dans la catégorie « Editorial photo essay ».

La série de photos a aussi reçu une mention d’honneur au Julia Margaret Cameron Award ainsi que des secondes places au Tokyo International Foto Awards et au One Eyeland Awards. Le Festival européen de la photo de nu 2019, à Arles en France ainsi quele Moscow Photocenter, en Russie,ont également mis en valeur l’œuvre d’Arianne Clément.

« Certaines photos sont présentement exposées à la biennale de photos Lens op de Mens, en Belgique. En juillet, ce sera au tour du festival Voies Off à Arles, en France de présenter la série, puis à la Manufactura Tabacchi à Florence,en Italie, en octobre. Et je viens d’apprendre que ce sera en vedette au Helsinki Photo Festival en Finlande durant l’été. De plus, j’ai pu bénéficier d’une grande visibilité lorsque mes photos ont été publiées sur le compte Instagram du New York Times Magazine », souligne Mme Clément.

Avec en plus des expositions en solo au Griffin Museum of Photographyen Nouvelle-Angleterre, d’octobre à décembre et la participation à une exposition collective au Leica Photo Center à Boston durant l’été, Arianne Clément brise bien des frontières avec « L’art de vieillir », qui défie les standards de beauté. Elle avait déjà surpris auparavant avec des photos rendant hommage aux femmes centenaires.

« Mon message fait le tour du monde et j’en suis encore agréablement surprise. De nombreux reportages portent sur ma série de photos et encore maintenant, l’intérêt est très grand. Tant mieux si ma démarche, qui célèbre les marquesdu temps, touche autant de cœurs », mentionne-t-elle, ajoutant qu’elle lance un appel aux hommes afin de poursuivre le projet, qui inclura la publication d’un livre en France.

Celle qui aime également le journalisme et les documentaires travaille par ailleurs sur un autre projet majeur touchant les aînés, soit la visite des « zones bleues » de la planète.

« Des visites au Costa Rica, en Italie, en Californie, au Japon et en Grèce permettront de percer les secrets de longévité et de bonheur auprès des gens âgés de 90 ans et plus. Si tout va bien, le résultat final sera présenté l’an prochain », dit-elle.

Arianne Clément goûte chaque moment de cette trépidante carrière à travers le monde, tout en se souvenant de ses racines. Elle adore visiter de temps à autres sa famille et ses amis.

« Je serai en région au début de 2020 afin d’offrir des ateliers de photo aux enfants du 3e cycle du primaire des écoles de la MRC d’Acton. Ce sera la troisième fois que j’offrirai cet atelier qui se conclut toujours par une belle exposition à la bibliothèque d’Acton Vale. Le fait de transmettre ma passion aux jeunes est une des choses que je préfère au monde! », conclut-elle.

image