6 novembre 2019
Abolition des horaires de faction
Les paramédics d’Acton Vale crient enfin victoire
Par: Alain Bérubé

Les paramédics d’Acton Vale pourront desservir encore mieux - et plus rapidement - la population grâce à l’abolition des horaires de faction.

Après plusieurs années d’attente et de frustration, les paramédics de Dessercom, à Acton Vale, ont appris officiellement vendredi que les horaires de faction ont été abolis.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé qu’un investissement supplémentaire de plus de 2,5 millions $ a été accordé en Montérégie afin d’améliorer l’efficacité des services ambulanciers sur le territoire.

Le secteur d’Acton Vale – tout comme celui de Farnham – bénéficiera d’une conversion du mode de couverture, touchant ainsi 8760 heures en faction qui seront désormais à l’heure. La présence ambulancière sera ainsi plus importante à travers la région.

« Avec les ajouts que nous annonçons aujourd’hui, nous nous assurons de mieux répondre aux besoins des citoyens, tout en augmentant le sentiment de sécurité de la population », a déclaré la ministre Danielle McCann vendredi.

Michaël Bédard, délégué syndical de la Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec (FTPQ-FTQ), parle d’une victoire majeure.

« La mesure des horaires de faction, qui devait être temporaire, a été imposée il y a plus de 30 ans. Nous avons bataillé depuis longtemps afin d’assurer la sécurité des citoyens. Le dossier a fini par débloquer grâce entre autres à François Bonnardel, député de Granby et ministre des Transports », soutient-il.

M. Bédard rappelle que les paramédics devaient attendre à la maison ou à la caserne les appels d’urgence 24 heures sur 24, durant sept jours consécutifs.

« Nous ne savons pas encore quand les horaires de faction seront officiellement abolis, mais on espère que ça soit le plus tôt possible. Nos paramédics pourront ainsi avoir une meilleure qualité de vie. Et le temps de réponse sera beaucoup plus court, ce qui fera une grande différence dans les situations d’urgence. De plus, on comptera bientôt sur une ambulance supplémentaire, ce qui nous aidera vraiment beaucoup », déclare-t-il.

Le député de Johnson, André Lamontagne, est également plus que ravi de la nouvelle.

« Le gouvernement a été à l’écoute et a travaillé très fort pour en arriver à ce résultat. À Acton Vale, c’était urgent de régler la situation et les paramédics pourront ainsi accomplir encore mieux leurs fonctions, ce qui contribuera à sauver des vies », confie-t-il.

image