8 septembre 2021
Pas de prestations au centre-vile d’Acton Vale cette année
Les Mardis chauds sur la route à Sainte-Christine… le mercredi!
Par: Alain Bérubé

Le duo Doufolk, formé de Pierre Favreau et de Serge Doucet, sera en spectacle le mercredi 29 septembre, à 19 h, à l’église de Sainte-Christine. (photo Jonathan Mercier)

Les Productions Artistiques de la Région d’Acton (PARA) ont dû se résigner : les règles sanitaires actuelles n’ont pas permis cette année la présentation des Mardis chauds au centre-ville d’Acton Vale. Mais deux spectacles gratuits auront tout de même lieu à l’église de Sainte-Christine.

Publicité
Activer le son

« Avec les normes qui entourent les groupes de 50 personnes et plus, la diffusion de spectacles en plein air à Acton Vale aurait été difficile, voire pratiquement impossible. Il aurait entre autres fallu contrôler les entrées et les sorties, avec en plus l’arrivée du passeport sanitaire. On se reprendra en force l’an prochain », explique Michel Gauthier, président des PARA.

Ces « Mardis sur la route » auront lieu en fait le mercredi soir, de 19 h à 20 h. Une centaine de personnes par prestation seront acceptées dans l’église.

Ce soir (8 septembre), Roman Zavada – un artiste de Sainte-Christine – présentera son concert Ciné-piano, où il improvise durant des classiques du cinéma muet.

Le mercredi 29 septembre, ce sera au tour de Doufolk, un duo bien connu en région formé de Pierre Favreau et Serge Doucet. Ils interpréteront plusieurs succès folk et rock. Le passeport vaccinal sera exigé.

« Nos deux spectacles auront lieu après les activités du Marché d’ici, qui se tient chaque mercredi jusqu’à la fin septembre dans le stationnement de l’église. Une aide financière de la MRC d’Acton nous permet de présenter ces deux spectacles gratuitement. Si la situation s’améliore prochainement, nous sommes ouverts à la possibilité d’ajouter un spectacle à la Salle Laurent-Paquin », mentionne M. Gauthier.

Ce dernier est par ailleurs très fier de la programmation régulière de la Salle Laurent-Paquin, qui s’amorce le 16 octobre avec Zébulon.

« Pour le moment, on pourra accueillir un maximum de 250 spectateurs – qui auront leur passeport vaccinal -, ce qui est déjà très bien dans les circonstances », conclut M. Gauthier.

image