29 septembre 2021
Après 70 ans d'implication dans la communauté
Les Filles d’Isabelle d’Acton Vale terminent leur mission
Par: Alain Bérubé

Le cercle Marie-de-Lourdes des Filles d’Isabelle d’Acton Vale termine ses activités après 70 ans d’engagement communautaire. On voit ici plusieurs de ses membres lors de la dernière rencontre, tenue la semaine dernière au Centre de bénévolat d’Acton Vale.

Depuis 1951, le cercle Marie-de-Lourdes des Filles d’Isabelle d’Acton Vale s’implique afin de venir en aide aux organismes locaux et régionaux dans la joie et la fraternité. L’organisation tire sa révérence 70 ans plus tard, fière d’avoir pu faire la différence.

Publicité
Activer le son

C’est avec nostalgie et un brin de tristesse que les Filles d’Isabelle ont tenu leur dernière rencontre le 22 septembre, au Centre de bénévolat d’Acton Vale.

« Ce n’est qu’après une longue réflexion que nous en sommes venues à cette conclusion. Une mise en sommeil de notre cercle, en raison de la COVID-19, est un peu la cause de notre réflexion. Et le cercle ne peut pas survivre sans relève, car nos réserves de forces sont physiquement épuisées », explique la régente Claire Blackburn.

Le cercle Marie-de-Lourdes, dont la devise était « Unité, Amitié et Charité », comptait 53 membres. Deux des fondatrices des Filles d’Isabelle d’Acton Vale, Jeannine Messier et Lucille Bergeron, sont encore membres. La première régente fut Bernadette Hamel.

« En tout, 24 d’entre elles continuaient de donner de leur temps activement. Dans les premières années, nous avions jusqu’à 200 membres. Mais malgré cette baisse majeure de bénévoles au sein de notre organisation, nous avons continué à faire de notre mieux », soutient Mme Blackburn.

Au fil des ans, les Filles d’Isabelle d’Acton Vale ont su renouveler son identité en s’associant à de nouveaux organismes. Deux de ses membres, Claire Brunelle et Lise Leclerc, ont reçu la Médaille du gouverneur général pour leur implication bénévole.

« Depuis cinq ans, malgré un nombre de membres à la baisse, on a versé 9585 $ à plusieurs organismes de la région, pour un total de plus de 3000 heures de bénévolat », souligne Mme Blackburn.

La régente des Filles d’Isabelle d’Acton Vale garde de très beaux souvenirs de son engagement bénévole. Mme Blackburn souhaite garder des liens d’amitié avec les autres membres, ajoutant qu’elle veut poursuivre son engagement communautaire, en compagnie de certaines d’entre elles, sous une autre forme.

« Cette équipe a contribué à tenir le cercle vivant durant six générations, soit par leur don de soi, leur bénévolat ou leur générosité car, pendant toutes ces années, elles ont travaillé dans l’ombre. Vous avez tout mon respect, sœurs isabelliennes, et travailler avec vous a été pour moi un plaisir qui restera à jamais dans mon cœur », conclut-elle.

 

Jeannine Messier, membre depuis les débuts de l’organisme, pose ici avec la régente Claire Blackburn.

 

 

 

image