7 juillet 2021
Ligue de soccer de la Montérégie
Les Éperviers s’en tirent avec une nulle face à Saint-Hubert
Par: Annie Gagnon

Pascal Verville a connu son meilleur match de la saison et obtenu une mention d’aide sur le premier but des siens. (photo Lyane Bisaillon)

Invaincus à leurs deux premières sorties de la saison, les Éperviers ont dû se contenter d’un match nul à leur dernier match face à Saint-Hubert. La formation valoise tire tout de même du positif de cette rencontre en raison des nombreuses attaques offensives menées tout au long du match.

Publicité
Activer le son

Vendredi, les Éperviers ont effectué leur premier match sur la route en rendant visite à la formation de Saint-Hubert.

En première demie, les deux formations ont opté pour du jeu défensif, laissant peu de place aux chances de marquer, de part et d’autres. Cependant, une mauvaise communication entre les joueurs valois a permis à l’adversaire de prendre les devants 1 à 0.

Loin de se laisser abattre, les Éperviers sont revenus en force lors du deuxième engagement, en prenant d’assaut la zone offensive. Après quelques occasions ratées, Étienne Petit a créé l’égalité sur une belle passe de Pascal Verville, portant le pointage à 1-1.

Encouragés, les Éperviers ont poursuivi leur pression sur l’équipe adverse en les attaquant à répétition. Leur persévérance a finalement payé alors qu’Étienne Petit a inscrit son deuxième de la soirée lorsqu’un coup franc de Mathieu Point a dévié sur sa tête pour trouver le fond du filet. Quelques minutes plus tard, la formation de Saint-Hubert a répliqué pour égaliser la marque 2 à 2 et ainsi se sauver avec un match nul.

À la suite de la rencontre, l’entraîneur Benoit Paquin a avoué sa déception puisque son équipe a largement dominé tout au long de la rencontre, générant une dizaine de chances de marquer qui ont été stoppées par un gardien en pleine possession de ses moyens et ses poteaux.

De plus, les Éperviers devront composer avec un joueur en moins, soit Frédéric Hébert, qui a dû retraiter au vestiaire à la suite d’une blessure à la cheville.

« Il faut demeurer positifs et bâtir sur le fait qu’on a su construire de belles actions offensives tout au long du match. C’est de bon augure. Par ailleurs, j’espère que Frédéric n’est pas blessé trop sérieusement à cause des coups de crampons reçus directement sur sa cheville », a mentionné Pascal Verville.

Ce vendredi 9 juillet à 20 h 30, les Éperviers évolueront en sol valois, sur les terrains de la Polyvalente Robert-Ouimet, alors qu’ils accueilleront la formation de Greenfield Park.

image