18 juillet 2018
Au Jardin de Jean-Pierre
Les enfants reprennent le flambeau
Par: La Pensée de Bagot
L'entreprise familiale Au Jardin de Jean-Pierre sera reprise, dès l'été prochain, par Jean-François Devoyault.

L'entreprise familiale Au Jardin de Jean-Pierre sera reprise, dès l'été prochain, par Jean-François Devoyault.

L’entreprise Au Jardin de Jean-Pierre, qui fête cette année ses 40 ans, c’est avant tout une histoire de famille. Le centre jardin et pépinière de Sainte-Christine, qui regroupe l’une des plus grandes sélections de végétaux rares au Canada, a longtemps été le nid d’amour de Jean-Pierre Devoyault et son épouse, Claire Delage. Une passion transmise de père en fils puisque ce sera au tour de Jean-François de reprendre le flambeau, dès l’été prochain.

Publicité
Activer le son

Pour des raisons de santé, le couple septuagénaire complète sa dernière saison d’activités au jardin, avant de laisser la charge à son fils Jean-François Devoyault. Ils pourront se reposer la tête tranquille puisque le futur propriétaire a déjà une trentaine d’années d’expériences sous le chapeau comme vice-président de l’entreprise familiale. Sa sœur, Marilyse, mettra elle aussi la main à la pâte pour entretenir le joyau de la famille.

« Avant, on travaillait 7 jours sur 7, mais la santé ne nous permet plus d’être autant actifs. J’ai confiance que mes enfants vont réussir à perpétuer ce qu’on a construit, mon épouse et moi, depuis le début. C’est un héritage qu’on leur laisse », a lancé le fondateur Jean-Pierre Devoyault.

La vocation du jardin reste la même, quoique plus axée sur la production de végétaux inusités destinés aux centres jardins et aux paysagistes à travers le Québec. La pépinière diminuera toutefois ses activités d’un cran pour les visiteurs. Désormais, les portes seront ouvertes au public à raison de quelques fins de semaine seulement.

« Nous avons ici près de 2 500 variétés de plantes rares, notamment des conifères et des érables asiatiques rustiques, des arbustes et des rosiers. Avec le temps, il va y avoir autant de choix, mais on va diminuer la collection pour garder les meilleures variétés », a expliqué Jean-Pierre Devoyault, qui s’est vu récompensé à maintes reprises pour ses végétaux.

En parlant de son jardin, Jean-Pierre se replonge dans ses profonds souvenirs. « Il y a 50 ans, mon épouse et moi venions faire du camping sauvage sur ce terrain-ci, avant même qu’il soit défriché. Plus tard, Claire m’a transmis l’amour des plantes, on a commencé à développer notre entreprise et, sans elle, le jardin ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui », a confié M. Devoyault, l’initiateur du Rendez-vous horticole du Jardin botanique de Montréal.

C’est le cœur rempli de fierté que Jean-François Devoyault reprend l’œuvre de ses parents. « Je vais essayer de mettre le jardin à ma main en faisant honneur à ce qu’ils ont bâti ensemble », a-t-il commenté.

Entre temps, le jardin maintient ses heures d’ouverture habituelles, tous les jours de 8 h à 17 h, jusqu’en novembre. Le 25 août, Au Jardin de Jean-Pierre recevra également le congrès de l’Association des petits jardins du Québec, qui lui a d’ailleurs décerné en 2014 le pavot d’or.

Pour remercier sa fidèle clientèle et tous ceux qui l’ont encouragé depuis 40 ans, M. Devoyault offre 40 % de réduction sur un bon nombre de végétaux pour la saison en cours. « Je ne remercierai jamais assez ceux qui m’ont suivi, de partout à travers le Québec, et qui ont fait de mon jardin un véritable lieu touristique », a-t-il conclu.

 

image