9 octobre 2019
Polyvalente Robert-Ouimet
Les éléves invités à adopter un mode de vie plus actif
Par: Alain Bérubé

La Polyvalente Robert-Ouimet a lancé la semaine dernière le projet « Encourager un mode de vie physiquement actif ». De gauche à droite : Karine Filiatrault (MRC d’Acton), Julie Gendreau (Desjardins), Angélique Bochatay (coordonnatrice du sport étudiant), Éric Charbonneau (maire d’Acton Vale), Nathalie Benoit (bureau du député André Lamontagne) et Pascal Leblanc, directeur de l’école.

Afin de faire bouger davantage les élèves, la Polyvalente Robert-Ouimet (PRO) élargit la mission de son volet sport étudiant. Un nouveau programme fera la promotion des bienfaits de l’activité physique jusqu’en 2021.

« Encourager un mode de vie physiquement actif est un projet qui cible tous les élèves qui fréquentent notre école. Ça nous permettra également de bonifier les activités et les services offerts à tous les gens touchés de près ou de loin par le sport étudiant à la polyvalente, que ce soit les parents, les élèves, les enseignants ou les entraîneurs », explique Angélique Bochatay, coordonnatrice du sport étudiant.

La PRO a pu compter, dans l’élaboration de ce projet, sur l’aide financière des Caisses Desjardins de la MRC d’Acton (21 000 $), de la MRC d’Acton (Fonds d’appui du rayonnement des régions, 14 817 $), du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (Fonds d’appui du rayonnement des régions de la Montérégie, 26 183 $) et d’André Lamontagne, député de Johnson (1500 $).

Jusqu’à 200 jeunes athlètes, en période de pointe, bénéficieront du projet. La PRO propose en moyenne 12 disciplines par année pour son volet sport étudiant.

« Grâce à l’aide financière de tous nos partenaires, il nous sera possible de réaliser nos objectifs visés par ce projet qui a un impact significatif sur les jeunes athlètes impliqués dans nos équipes sportives », mentionne Mme Bochatay.

Le projet implique notamment l’installation et la construction de nouveaux équipements sportifs, le rayonnement de l’école, le développement de nouveaux outils de communication, l’acquisition d’équipements sportifs, l’amélioration des services (formation des entraîneurs et plateaux sportifs réglementaires) ainsi que le développement d’offres de nouveaux services aux futurs élèves-athlètes.

Mme Bochatay observe que le sport étudiant contribue à la croissance économique de la région d’Acton, crée une identification très forte à la collectivité, permet d’impliquer bénévolement les citoyens et offre des services de loisirs complémentaires à ceux de la Ville d’Acton Vale.

« Il contribue également au développement physique et social des individus, en plus de développer un sentiment d’appartenance pour l’équipe, l’école et la ville », dit-elle.

Deux élèves, Ophélie Turgeon et Corine Ménard, ont exprimé lors du lancement leur joie face à ce nouveau projet.

« C’est formidable de voir l’école croire autant au sport étudiant. Toutes les écoles devraient avoir un tel projet. Et Angélique a vraiment consacré beaucoup de temps et d’efforts afin que ça devienne un grand succès », mentionnent-elles.

image