16 juin 2021
20e anniversaire de la LBMQ
Les Castors sont plus prêts que jamais
Par: Annie Gagnon

La formation 2021 des Castors d’Acton Vale est en pleine forme et plus motivée que jamais. Et même si le chemin pour se rendre à la victoire sera probablement différent de celui des années passées, l’équipe de Denis Lamontagne entend bien se démarquer dans la division Louisville Slugger ainsi qu’au classement général de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Publicité
Activer le son

En novembre, l’entraîneur-chef des Castors, Martin Bérubé, a annoncé qu’il ne reviendrait pas avec l’équipe. Un mois plus tard, le vétéran Denis Lamontagne acceptait de prendre la relève de son ami pour diriger la concession valoise.

Depuis ce temps, le coach planifie, parle à ses hommes et les dirige lors des séances d’entraînement.

« Les gars embarquent vraiment. Ils sont présents aux entraînements et donnent leur maximum. Ils sont très motivés et prêts à donner tout ce qu’ils ont à tous les matchs. À Acton Vale, l’organisation est exceptionnelle. Elle traite chaque joueur en professionnel et ça vient donc avec un engagement. Le coach ne peut pas aller en-bas de ça et les joueurs doivent agir en professionnels. Nous avons aussi un engagement envers nos partisans. Les gens paient pour être à nos matchs et laissent de l’argent sur place. On ne peut donc pas se donner juste à moitié. On n’a pas le choix. Il faut se présenter à chacun des matchs et jouer notre meilleur baseball », insiste Denis Lamontagne.

Saison 2021

Les Castors ont connu de beaux moments en 2020 en signant une fiche de 11 victoires et 4 défaites, ce qui leur a permis de terminer la saison régulière en première position de la division Louisville Slugger et de se rendre jusqu’à la demi-finale face aux Cascades de Shawinigan.

Confiant que son équipe puisse connaître du succès, Denis Lamontagne est tout de même conscient que la saison 2021 apportera son lot de défis avec le départ de vétérans et de joueurs-clés.

« Les gars vont devoir sortir des lapins de leur chapeau pour répéter le début de saison de l’an dernier. Les performances de David Gauthier ont fait une grande différence l’an dernier. Il va falloir travailler différemment. Ce que je veux, c’est que mes partants me donnent 15 retraits. Ensuite, on va utiliser nos releveurs pour venir closer. Il faut voir la partie plus petite. Faire de petites choses, mais les faire correctement. Le plus important, c’est d’être bons défensivement. Si tu fais bien ça défensivement, t’as de bonnes chances de gagner, même aux échecs. Empêcher de donner un point, c’est aussi bon que d’en marquer un. Pour ce qui est de notre attaque, je ne suis même pas inquiet. On a un alignement assez incroyable. On va frapper la balle », estime-t-il.

Pour Denis Lamontagne, le succès se trouve dans les petits détails et dans le travail. C’est pour cette raison qu’il martèle le même message depuis son retour. Il veut que ses gars soient de bonne heure sur le terrain pour que les jeux de base deviennent des automatismes et que l’équipe forme un tout.

« Je veux que mes joueurs soient présents à tous les matchs. Et ceux qui seront là auront leur place dans l’alignement. Depuis février, je dis aux gars de préparer leur blonde parce que je veux que les gars consacrent leurs dimanches à l’équipe. Et je souhaite aussi que les partisans arrivent tôt pour voir les efforts et les sacrifices qu’il y a derrière chacun des matchs. Finalement, c’est clair pour moi que ce sont ceux qui auront été à la guerre pendant la saison qui défendront les Castors lors des séries éliminatoires.

Je veux traiter mes joueurs avec respect parce que je veux qu’ils soient là l’an prochain et lors des saisons suivantes. Le sport élite, c’est un engagement de leur part, mais aussi de la mienne. C’est ensemble qu’on va gagner des matchs et en perdre. Et on va le faire en équipe, jusqu’au bout », conclut le passionné entraîneur-chef.

image