23 juin 2021
Premier match à domicile : dimanche 4 juillet
Les Castors amorcent leur saison sur la route
Par: Annie Gagnon

À l’aube de cette saison 2021, Maxime Morin a annoncé qu’il ne jouerait pas avec les Castors de façon régulière afin de consacrer plus de temps à sa famille. (Photo Nathalie Miclette, LBMQ)

Les Castors d’Acton Vale commenceront leur saison avec un défi de taille alors qu’ils disputeront six de leurs sept premiers matchs sur la route. Les partisans de la formation valoise devront attendre le dimanche 4 juillet avant de voir leurs favoris s’élancer sur le losange du Stade Léo-Asselin.

Publicité
Activer le son

Pas de demi-mesure pour les Castors qui lanceront leur saison avec un programme double sur la route, ce dimanche 27 juin. La troupe de Denis Lamontagne jouera une première rencontre à 14 h, au Stade Amédée-Roy de Sherbrooke, en affrontant les Expos. En soirée, à compter de 19 h, les porte-couleurs valois seront du côté de Coaticook afin de croiser le fer avec le Big Bill, dans l’enceinte du Parc Julien-Morin.

Le samedi suivant, soit le 3 juillet à 14 h, les Castors évolueront à nouveau face à une formation de la division B45 alors qu’ils se mesureront aux Blue Sox de Thetford Mines, au Stade des Caisses Desjardins. « C’est un mal pour un bien de lancer notre saison sur la route puisque ça nous permettra de faire quelques ajustements avant d’évoluer devant nos partisans », soutient l’entraîneur-chef Denis Lamontagne.

Là pour rester

Les Castors ont connu du changement dans les dernières années. La saison 2021 marque une page d’histoire alors que des figures importantes de l’équipe ne seront pas de retour dans l’alignement.

En août 2020, comme il l’avait annoncé, Jean-François Dorais a disputé son dernier match dans l’uniforme des Castors. Le vétéran demeure tout de même dans l’entourage de l’équipe en occupant le poste de gérant.

En novembre 2020, l’entraîneur-chef Martin Bérubé, fondateur de la nouvelle mouture des Castors, tirait aussi sa révérence en allant relever de nouveaux défis avec le sport-études baseball à Saint-Hyacinthe et en joignant l’équipe d’entraîneurs des lanceurs pour la saison estivale de l’ABC, soit l’Académie du baseball du Canada, qui accueille les 60 meilleurs joueurs québécois de 18 ans et moins.

Finalement, à l’aube de cette nouvelle saison, le dernier Valois d’origine à endosser l’uniforme des Castors, Maxime Morin, a annoncé qu’il ne jouerait pas de façon régulière afin de consacrer plus de temps à sa famille.

« Les Castors perdent trois hommes d’honneur, mais ils sont plus vivants que jamais. Il y a un vent nouveau qui souffle sur l’équipe et je peux vous assurer que nous sommes là pour rester. Il y a une dynamique particulière qui anime les Castors cette année. La plupart des gars qui endossent l’uniforme des Castors deviennent des Valois de cœur et vivent une relation bien particulière avec les partisans. Ça a été le cas pour Martin Bérubé, pour moi et ça l’est pour un gars comme Leo [Ochoa], qui aime l’équipe autant que les partisans l’aiment, lui. Notre problème n’est pas de lui pousser dans le dos, mais plutôt de le freiner pour ne pas qu’il prenne tout sur ses épaules », estime Denis Lamontagne.

Confiant mais réaliste

Le coach Lamontagne a hâte. Hâte que son équipe se mesure aux neuf autres formations qui composent la Ligue de baseball majeur du Québec. Hâte de retrouver les partisans des Castors parce que le coach les connaît bien, ces partisans, et il sait qu’ils sont les meilleurs de la LBMQ.

« Il y a dix équipes dans cette Ligue et elles veulent toutes gagner. Je suis meilleur motivateur que technicien et c’est parfait comme ça. Les gars connaissent leur sport. Ils ont déjà leur empreinte athlétique. Les joueurs des Castors sont tous meilleurs que moi, mais le talent va avec le cœur et ça, je l’ai. Alors, peu importe où on va se classer, si on donne tout ce qu’on peut à chacun de nos matchs, on sait que nos partisans vont être derrière nous. Jusqu’au bout », conclut l’entraîneur.

Hors-concours : les Castors renversent le Brock

Dimanche, dans un match hors-concours disputé à huis clos au Stade Jacques-Désautels de Drummondville, les Castors ont blanchi le Brock 5 à 0.

Pour la formation valoise, Philippe Delisle (deux doubles) et Maxime Désy-Péloquin se sont démarqués en offensive en frappant trois coups sûrs chacun.

Le lanceur Maxime Maher a récolté la victoire, tandis que chez les Drummondvillois, Mathieu Gagnon a hérité de la défaite.

image