22 juin 2022
Investissements de 18 millions $
Lefebvre aura enfin sa nouvelle école primaire
Par: Alain Bérubé

Le village de Lefebvre aura dans environ deux ans une nouvelle école primaire grâce à un investissement de 18 millions $, incluant sa vente au Centre de services scolaire des Chênes. De gauche à droite : Lucien Maltais (d.g. du CSS des Chênes), Guylaine Melançon (directrice de l’école), le maire François Parenteau et André Lamontagne, député de Johnson.

Avec un sol décontaminé et des infrastructures désuètes depuis plusieurs années, l’école Sainte-Jeanne-d’Arc de Lefebvre sera bientôt démolie au profit d’un nouvel édifice. Le député de Johnson, André Lamontagne, a profité des festivités du centenaire du village, samedi soir, pour annoncer un investissement d’environ 18 millions $, incluant la vente de l’école au Centre de services scolaire des Chênes.

Publicité
Activer le son

L’école primaire, qui comptera en tout six classes, devrait être prête pour la rentrée scolaire en 2024.

Cette école a fait largement les manchettes, alors que la Municipalité – propriétaire de l’établissement – réclamait une aide financière pour amorcer des travaux majeurs de rénovation. On a appris il y a deux ans que le sol autour et sous l’édifice était contaminé.

Déjà, en 2009, le maire Claude Bahl soutenait que la Municipalité souhaitait malgré tout le maintien de l’école.

« L’école, c’est le cœur d’une paroisse et sans école, les villages se vident », déclarait-il à LA PENSÉE.

Des négociations avec le Centre de services scolaire des Chênes étaient en cours depuis quelques années. La Municipalité souhaite depuis longtemps que l’ex-commission scolaire reprenne les commandes en acquérant l’édifice, ce qui est officiellement confirmé avec l’annonce du député Lamontagne.

Cette nouvelle a été accueillie avec une salve d’applaudissements devant de nombreux citoyens rassemblés au Centre communautaire, qui accueille entre autres le gymnase de l’école.

« L’éducation, c’est vraiment très important pour notre gouvernement. C’est essentiel d’offrir à nos enfants un environnement propice à l’apprentissage. L’établissement actuelle est vétuste et il est temps de construire une nouvelle école moderne et à la hauteur. Je suis très fier d’annoncer cette excellente nouvelle pour les élèves et le personnel en place. Ça aura un impact direct sur la vie des citoyens ainsi que le dynamisme et l’avenir de la municipalité », soutient-il.

Le maire François Parenteau a salué le travail du député Lamontagne et de son équipe.

« Ils ont vraiment travaillé fort afin que ce dossier soit étoffé afin de convaincre le ministère de l’Éducation. C’est vraiment formidable d’apprendre cette bonne nouvelle pour toutes nos familles. On espère une première pelletée de terre l’an prochain », mentionne-t-il.

Lucien Maltais, directeur général du Centre de services scolaire des Chênes, a confié en souriant que ça ne lui dérangeait pas du tout de sacrifier un samedi soir pour une telle nouvelle.

« La décontamination et le maintien des bâtiments ne sont pas suffisants. Les démarches avec M. Lamontagne, afin de faire accepter le projet de construction d’une nouvelle école, ont été longues et le député a dû faire preuve de persévérance. Merci monsieur le député d’avoir cru en cette synergie et en ce beau projet! », affirme-t-il.

La directrice de l’école, Guylaine Melançon, soutient que cette nouvelle école « permettra aux élèves d’apprendre dans un environnement plus accueillant et fonctionnel ».

Cet investissement de 18 M$ s’inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2022-2032. Les investissements totaux en ajout d’espaces, partout au Québec, représentent des investissements de plus de 965 millions $.

image