14 juillet 2021
Le Trio étudiant Desjardins pour l’emploi de retour
Par: La Pensée de Bagot

On voit ici quelques participants et partenaires du Trio étudiant Desjardins. En avant-plan: Félix Houle, Camille Daigneault, Gabrielle Clermont et Méghane Larivée. En arrière : Olivier Laliberté Beaulieu (responsable du projet), Cédric Grégoire, Julie Gendreau (Caisse de la Vallée d’Acton), Diane Daigneault (conseillère municipale à Saint-Théodore-d’Acton), Simon Bernard, Jean-Marie Laplante (préfet de la MRC d’Acton) et Joël Plouffe (Caisse de Saint-Théodore-d’Acton).

Le Carrefour jeunesse-emploi comté de Johnson présente l’édition 2021 du Trio Étudiant Desjardins pour l’emploi.

Publicité
Activer le son

Ce projet permet de fournir aux jeunes un soutien afin qu’ils acquièrent de l’expérience de travail. Le projet est financé à la fois par les Caisses Desjardins ainsi que certaines villes et municipalités de la MRC d’Acton.

La directrice de la Caisse de la Vallée d’Acton, Renée-Claude Legault, est fière de s’impliquer dans ce projet.

« Desjardins s’implique dans ce beau projet afin de montrer aux jeunes qu’il est possible de travailler dans leur région et d’occuper des emplois intéressants », déclare-t-elle.

De son côté, Jean-Marie Laplante, maire de Roxton Falls et préfet de la MRC d’action, salue l’implication des organismes qui accueillent les stagiaires année après année et qui permettent aux jeunes de 13 à 16 ans d’acquérir une expérience de travail positive.

Le Trio Étudiant Desjardins est rendu possible grâce à un partenariat entre les différentes caisses et les villes de la MRC d’Acton. La Caisse Desjardins de la Vallée d’Acton ainsi que la Caisse populaire de Saint-Théodore-d’Acton se sont jointes aux municipalités d’Acton Vale, d’Upton, de Roxton Falls, de Sainte-Christine et de Saint-Théodore-d’Acton pour permettre à des jeunes étudiants de bénéficier d’une subvention pour un stage ou un emploi d’été.

Ce projet est constitué de trois volets.

Le premier volet, Apprenti-stage, permet à des jeunes âgés entre 14 et 16 ans de vivre un processus d’embauche avec entrevue et une première expérience de travail en effectuant un stage de 80 heures dans un organisme à but non lucratif. Pour ce volet, une bourse de 500$ est remise à la fin de l’été pour les participants.

Le deuxième volet, Expérience travail-été, s’adresse à des étudiants de 15 à 21 ans. Il alloue une subvention salariale de 2$ de l’heure à l’employeur jusqu’à un maximum de 210 heures travaillées.

Le dernier volet, le Gala du mérite étudiant, permet aux jeunes de voir leurs efforts récompensés par la remise des bourses à la fin de l’été.

Les participants des deux volets sont encadrés par la ressource responsable du projet au Carrefour jeunesse-emploi par des visites ponctuelles sur le milieu de travail tout au long de l’été.

Pour être éligibles au projet, les étudiants doivent avoir fréquenté une institution scolaire à l’hiver et être inscrit en septembre. Les caisses et les villes, par leur partenariat, démontrent une sensibilisation à l’exode des jeunes de notre région.

image