16 septembre 2020
Malgré la pandémie
Le Théâtre de la Dame de Coeur a relevé le défi
Par: Alain Bérubé

Le Théâtre de la Dame de Cœur, à Upton, a affiché complet pour les 24 représentations du Grand Bric-à-Brac, présentées en août et au début septembre devant 200 personnes par soirée. (photo gracieuseté TDC)

Il y a à peine quelques semaines, l’incertitude planait sur le Théâtre de la Dame de Cœur alors que la pandémie de COVID-19 menaçait la tenue de la saison 2020. Mais c’est finalement « mission accomplie », alors que 24 représentations du Grand Bric-à-Brac ont pu être présentées dès le 4 août à Upton.

Publicité
Activer le son

Pour cette demi-saison estivale, le Théâtre de la Dame de Cœur a ainsi affiché complet, avec 200 spectateurs par soirée pour un total de 4800 personnes.

Même si la salle de spectacles peut accueillir habituellement 500 personnes, Richard Blackburn, directeur général et artistique, est ravi de la tournure des événements.

« À la suite de l’apparition de la COVID-19 ce printemps, on retenait notre souffle pour voir si nous pourrions tirer notre épingle du jeu durant l’été 2020. Nous n’avions d’autres choix que d’attendre les directives du gouvernement, tout en se préparant au cas où. Quand la Santé publique a permis les spectacles avec 250 spectateurs en respectant les normes sanitaires, nous avons redoublé d’ardeur afin de relancer notre saison pour le mois d’août », affirme-t-il.

En plus des représentations prévues en août, quatre soirées supplémentaires ont été ajoutées jusqu’à la fête du Travail.

Le site regorgeait par ailleurs d’activités, avec l’accès au parc-nature (sans la présence d’un guide) ainsi que le déambulatoire muséal et les animations familiales au CIMBAD.

C’est donc, selon M. Blackburn, un résultat inespéré compte tenu de la pandémie. Il remercie le public pour sa fidélité.

« Notre clientèle est reconnaissante que nous ayons offert notre spectacle familial durant cette période d’exception. Les gens ont besoin de sortir pour voir des spectacles, mais ils veulent aussi se sentir en sécurité et c’est ce que nous avons offert », conclut-il.

image