6 mai 2020
Crise du coronavirus
Le sport régional toujours dans l’incertitude
Par: Alain Bérubé

L’incertitude plane sur les activités sportives dans la région d’Acton Vale, avec la possibilité d’annulation dans plusieurs cas.

Avec la crise sanitaire du coronavirus, qui impose une distanciation sociale de deux mètres, le milieu sportif de la région d’Acton Vale nage dans l’incertitude. On prévoit de plus en plus l’annulation, en partie ou totalement, des activités pour cet été.

Publicité
Activer le son

Mathieu Larivière, président de l’Association du baseball mineur de la région d’Acton (ABMRA), affirme attendre le signal de Baseball Québec.

« Nous sommes prêts si c’est possible à organiser une saison cet été, mais on est en mode attente. Baseball Québec a élaboré des scénarios en vue d’une saison plus courte, qui pourrait commencer en juillet ou en août, et bien sûr dans le respect des règles d’hygiène et de distanciation sociale. On espère donc qu’il y aura du baseball, mais rien n’est certain », affirme-t-il.

Le Tournoi provincial pee-wee d’Acton Vale, qui devait faire son retour après plusieurs années d’absence, a dû être annulé.

« Dans les circonstances actuelles, il était impossible de mettre sur pied un tel tournoi. Et c’était évidemment difficile d’obtenir des commandites. Nous préférons donc attendre à l’an prochain afin de proposer un événement à la hauteur », indique le président Vincent Cordeau.

Le soccer mineur doit également attendre avant d’amorcer ses activités cet été.

« Soccer Québec a suspendu ses activités, en attendant des réponses du gouvernement du Québec. S’il y a bel et bien du soccer cet été dans la région, les chances qu’il y ait des matchs sont minces. Ce sera probablement davantage des pratiques et on fera preuve de beaucoup de prudence », mentionne Steve Houde, président de l’Association de soccer mineur d’Acton Vale (ASMAV).

Stéphane Chagnon, directeur des Services culturels et sportifs à la Ville d’Acton Vale, affiche un optimiste modéré quant à l’ensemble des activités estivales.

« Nous avons dû annuler le Défi des semelles, une activité de course très populaire. On ne sait toujours pas quoi faire pour la piscine municipale. Avec en plus l’incertitude pour le baseball et le soccer, ce n’est vraiment pas évident », opine-t-il.

En ce qui concerne camps de jour, la Ville est en attente quant aux modalités et normes à suivre dans le cadre d’une éventuelle réouverture.

Une saison pour les Castors?

Jean-François Dorais, directeur général des Castors, n’est pas convaincu que les Castors seront de retour au Stade Léo-Asselin en 2020. Le camp d’entraînement devait débuter le 5 avril, alors que le premier match était prévu pour le 16 mai.

« La Ligue de baseball majeur du Québec a quelques scénarios sur la table, mais ça devient de plus en plus difficile de songer à une saison pour cet été. Il y aurait beaucoup de contraintes reliées à la distanciation sociale, que ça soit par exemple à l’entrée du stade ou à la cantine, en plus évidemment des gradins », dit-il.

M. Dorais avoue que, si la saison est annulée, la déception sera grande au sein de l’organisation et des nombreux fans des Castors.

« Il y a plus de questions que de réponses et on doit se préparer à l’éventualité d’attendre à l’an prochain. La santé passe avant tout », conclut-il.

image