20 avril 2022
Intersection jugée dangereuse à Roxton Falls
Le ministère des Transports ouvert à un projet de réaménagement
Par: Alain Bérubé

La Municipalité de Roxton Falls poursuit ses efforts auprès du ministère des Transports afin que l’intersection des rues Notre-Dame (route 139) et du Marché soit davantage sécuritaire. (photo Priorité 1 Photographie)

Dans notre édition du 14 avril, LA PENSÉE rapportait l’exaspération de la Municipalité de Roxton Falls, qui réclame depuis plusieurs années des mesures immédiates afin d’améliorer la sécurité d’une intersection jugée dangereuse au cœur du village. Le ministère des Transports affirme qu’un projet de réaménagement de cette intersection est sur la table.

Publicité
Activer le son

« Le Ministère a eu plusieurs échanges avec la Municipalité afin de discuter des enjeux soulevés concernant l’intersection de la route 139 et de la rue du Marché à Roxton Falls, ainsi que des solutions possibles pour assurer la fonctionnalité et la sécurité de cette intersection », soutient Marie-Michelle Pilon, conseillère en communication pour la Direction générale de la Montérégie.

C’est lors d’une rencontre tenue le 11 avril, avec la Municipalité de Roxton Falls, que le ministère des Transports a manifesté sa volonté de proposer une entente de collaboration afin de partager la responsabilité d’un éventuel projet de réaménagement.

« Il est à noter qu’en avril 2018, à la suite d’une analyse du site par ses experts, le Ministère avait décliné la proposition de la Municipalité d’installer des arrêts obligatoires dans chaque direction. Cependant, des recommandations avaient été soumises à la Municipalité : interdire le stationnement sur une distance d’au moins 15 mètres de part et d’autre du carrefour sur l’axe principal de la route 139 afin d’améliorer la visibilité à l’intersection; bonifier la signalisation destinée aux piétons et aux cyclistes ainsi que d’aménager des avancées de trottoir, afin d’assurer la sécurité des usagers », mentionne Mme Pilon.

Cette dernière assure que le Ministère demeure à l’écoute de ses partenaires qui peuvent signaler un enjeu ou une situation non répertoriée.

« Lorsque le Ministère reçoit une demande de modification du réseau routier par ses partenaires, des analyses sont entamées. Parfois, des analyses de sécurité plus approfondies ou des études de circulation détaillées sont nécessaires et peuvent engendrer certains délais. Au besoin, des interventions sont planifiées ou des discussions ont lieu avec les partenaires du Ministère afin d’explorer les solutions relatives aux enjeux soulevés », conclut-elle.

Le maire réplique

Le maire de Roxton Falls, Jean-Marie Laplante, se montre sceptique face à cette réponse du Ministère.

Il rappelle que la Municipalité essaie depuis huit ans de convaincre le ministère des Transports d’implanter des arrêts dans toutes les directions à cette intersection.

Plus tard, la demande d’ajouter des feux rectangulaires à clignotement rapide a également été refusée.

« Nos solutions ont toutes été refusées, car le débit journalier est de 4100 véhicules à cette intersection, alors que le Ministère exige au moins 5000 véhicules. La proposition de partager la responsabilité d’un projet de réaménagement ne nous convient pas, car la gestion serait prise entièrement en charge par la Municipalité, avec des coûts de quelques centaines de milliers de dollars. Et avant que ça se règle, c’est loin d’être pour bientôt », affirme-t-il.

M. Laplante affirme haut et fort que la Municipalité de Roxton Falls ne baissera pas les bras dans ce dossier.

« La prochaine étape est d’interpeller le député de Johnson, André Lamontagne, et le ministre des Transports, François Bonnardel. La sécurité des citoyens est trop importante pour qu’on abandonne nos efforts », conclut-il.

image