30 novembre 2022
Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt entreprend un virage vert
Par: La Pensée de Bagot

L’événement aura lieu du 10 au 12 février 2023. Photothèque | La Pensée ©

L’événement aura lieu du 10 au 12 février 2023. Photothèque | La Pensée ©

Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt (GPSV), qui se déroulera du 10 au 12 février, a décidé de rendre l’événement écoresponsable pour l’édition 2023 afin d’agir pour le bien de l’environnement. Cela passera par une meilleure gestion des matières résiduelles.

Publicité
Activer le son

Dans toutes les étapes de sa planification, le GPSV a pris conscience de son empreinte écologique et prône donc le développement durable autant dans les aspects économiques et sociaux qu’environnementaux. « Le caractère innovateur du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt ne se limite pas à la présentation de courses de motoneige. Il entend s’engager dans la mise en place d’un événement écoresponsable engendrant de nombreux impacts positifs », explique Marie-Claude Laverdière, coordonnatrice événementielle du GPSV.

Pour l’édition 2023, le Fonds Écoleader a octroyé une aide financière au GPSV pour lui permettre d’acquérir les services d’une firme d’expert en écoresponsabilité événementielle, soit l’organisme Festivals Événements Verts de l’Estrie (FEVE). Le mandat confié à FEVE est de fournir à l’équipe du Grand Prix un accompagnement pour l’amélioration continue de l’écoresponsabilité de l’événement et la mise à jour de ses pratiques. En plus de fournir des formations à l’équipe interne et aux membres du conseil d’administration, FEVE apportera un soutien sur le terrain par le biais de son Équipe verte durant le week-end d’activités.

La meilleure gestion des matières résiduelles se fera par quatre voies, soit le recyclage, le compostage, la consigne et les déchets. Les matières seront triées, pesées et caractérisées. Des îlots de récupération seront également disponibles sur tout le site. Les kiosques alimentaires participeront également à la démarche écologique alors qu’ils seront dans l’obligation d’utiliser des contenants compostables ou recyclables pour la distribution des repas et des verres recyclables pour le service des boissons. Les visiteurs sont également invités à apporter leurs tasses thermos réutilisables et à les présenter dans les différents points de service pour réduire l’usage des contenants à usage unique.

Pour sa part, le conseil d’administration du GPSV participe à la démarche environnementale, entre autres, en s’assurant que toutes les communications se font par courriel et que des conférences téléphoniques sont privilégiées pour éviter tout déplacement supplémentaire. Quelques actions vertes déjà en place

Certaines autres actions vertes avaient déjà été mises en place durant les dernières années et se poursuivront. Par exemple, des navettes gratuites dans la ville de Valcourt ont été offertes afin d’optimiser le transport en commun et le polystyrène ainsi que les pailles en plastique à usage unique ont été éliminés. De plus, les achats ont été réalisés de manière responsable en favorisant les fournisseurs régionaux et en développant une collaboration étroite avec les producteurs locaux afin de promouvoir leurs produits. Également, ce sont des employés de la région qui ont été embauchés, les canettes d’aluminium ont été récupérées et les coroplastes dédiés à l’affichage ont été réutilisés.

Un nouveau porte-parole

Dans le cadre de cette 40e édition, le multiple champion de sport motorisé, Andrew Ranger, sera de la partie en tant que porte-parole de l’événement. Bien connu dans le domaine des courses automobiles, l’athlète de Roxton Pond se dit fier de pouvoir contribuer à cet événement.

« Lorsqu’on m’a proposé d’être le porte-parole de l’événement, ç’a été un choix facile. Le GPSV est un événement grandiose qui a su traverser le temps, grâce à une équipe de passionnées qui travaille très fort. Donc, si je peux mettre mon expérience à profit pour les aider, ça sera un immense bonheur pour moi », affirme Andrew Ranger.

image