31 octobre 2019
Le GFHY souhaite favoriser le développement forestier harmonieux et durable
Par: Alain Bérubé

Michel Gauthier

Membre d’une famille impliquée dans l’aménagement d’une forêtde 514 acres depuis 65 ans, dansle rang 7 à Saint-Théodore-d’Acton, Michel Gauthier occupela présidence du Groupementforestier du Haut-Yamaska (GFHY). Cet organisme, qui œuvre en Montérégie – dont dans la MRC d’Acton – et dans une partie de l’Estrie, a pour mandatd’accompagner les propriétairesde lots boisés dans la gestionde la forêt.

M. Gauthier affirme que le GFHY – qui existe depuis 40 ans – est un organisme encore méconnu. Les services sont pourtant nombreux: préparation de terrains, voirie, ponceaux, drainage, plantation, entretien de plantation et débroussaillage, coupe, transport et mise en marché de bois, évaluation d’érablières, etc.

« Trop de ces propriétaires ne savent pas que la plupart de ces travaux donnent droit à des subventions ou des crédits d’impôt. Et c’est vraiment avantageux! », dit-il.

Michel Gauthier fait valoir que, contrairement aux entrepreneurs indépendants, le GFHY ne coupe jamais les plus beaux arbres ou arbres d’avenir. Il favorise le développement durable.

« C’est logique, car si on prélève les plus beaux arbres, il y aura une rentabilité à court terme, mais plus tard, il ne restera que des arbres de seconde qualité. De plus, si le propriétaire précédent a fait la même chose, l’avenir de votre forêt reposera sur des arbres de piètre qualité, ce qui cause une rentabilité décroissante. Le respect de la nature, sans chercher à la combattre, ça vaut réellement la peine », mentionne-t-il.

M. Gauthier fait valoir qu’une coupe sélective, effectuée au bon moment, permet de reprendre le volume de bois récolté au bout d’une quinzaine d’années.

Le président du GFHY souligne que faire appel à cet organisme permet d’obtenir le statut de producteur forestier.

« Cette attestation permet d’obtenir une exemption sur le gain en capital que vous réaliserez, vous ou votre succession, lors de la vente de votre terre. Sinon, il faut payer en impôt environ 25 % du gain en capital. De plus, des subventions et crédits d’impôt sont alors disponibles. Et nos spécialistes vous aideront à remplir les documents nécessaires », indique M. Gauthier.

Ce dernier fait valoir que le GFHY a grandement aidé sa famille depuis 25 ans.

« On a planté 250 000 arbres qui se sont ajoutés aux 250 000 déjà en place. On a notamment effectué de coupes sélectives, de récupération (à la suite du verglas de 1998) et de dégagement, en plus du drainage, du débroussaillage, de la préparation du terrain et d’autres travaux. Et on a pu obtenir des subventions et crédits d’impôt nécessaires pour y arriver », conclut-il.

Pour faire appel à l’organisme, il faut être propriétaire d’au moins quatre hectares (10 acres) de forêt. Plus de 700 propriétaires membres bénéficient de l’aide regroupée du GFHY, alors que de nombreux propriétaires non-membres ont recours à une aide financière individuelle.

Information (la visite est gratuite) : 450 263-7120 poste 22.

image