13 avril 2022
Au Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier
Le génie des jeunes inventeurs à l’honneur
Par: Alain Bérubé

Le biberon Playtex, le sautoir Jolly Jumper, l’imprimante de symboles Bliss, la machine à dialyse… Toutes des inventions qui ont été créées par de jeunes génies. Le Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier, à Valcourt, présente l’exposition temporaire « Ados : cerveaux inventifs » jusqu’au 6 mars 2023, avant qu’elle parte en tournée à travers le Canada.

Publicité
Activer le son

En tout, douze inventions canadiennes, créées durant les 100 dernières années, sont mises en valeur.

« Le point de départ de cette exposition est Joseph-Armand Bombardier, qui, alors qu’il avait 15 ans, a conçu en 1922 son premier véhicule qui permettait de circuler sur la neige. Même si son père craignait le danger potentiel de cette invention, M. Bombardier a continué à mettre sur point plein de véhicules, ce qui l’a conduit à créer la première motoneige », explique Carole Pauzé, directrice du Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier.

Mme Pauzé soutient que la pandémie a motivé l’équipe du musée à honorer la créativité des adolescents.

« Depuis deux ans, ça n’a pas toujours été facile pour nos jeunes. On tient donc à célébrer le talent de certains d’entre eux pour ainsi montrer que les ados sont beaux, bons et capables! », lance-t-elle.

En plus d’inventions célèbres datant de longtemps, l’exposition met en valeur des créations plus récentes, dont un cœur artificiel qui pompe le sang selon le niveau d’effort physique du patient. Il a été mis sur pied par Jonathan Lévesque, qui était âgé de 17 ans lors de sa réalisation.

« C’est une amie victime d’un infarctus qui m’a inspiré à m’intéresser au domaine cardiaque. J’ai travaillé très fort sur QualyL, un cœur robotique qui répond à un réel besoin. Il y a un grand manque de donneurs et les cœurs mécaniques existants ne fonctionnaient qu’à une seule fréquence », explique-t-il.

À l’âge de 13 ans, Emmanuelle Tessier a imaginé une orthèse rotulienne multifonctions.

« Alors que je jouais régulièrement au volleyball, j’ai appris que j’avais un syndrome fémoral-patellaire, soit une inflammation du genou vraiment douloureuse. J’ai pu, avec l’orthèse que j’ai conçue moi-même, revenir sur le terrain. Je suis vraiment ravie de savoir que ça pourra aider plein d’autres personnes », confie-t-elle.

Les visiteurs pourront découvrir leur type de personnalité créative à l’aide d’un test. Ils pourront également participer à des jeux interactifs pour en savoir davantage sur le développement du cerveau humain.

Ce projet a été financé en partie par le gouvernement du Canada, qui a annoncé l’an dernier une contribution de 266 601 $, par l’entremise du volet Accès au patrimoine du Programme d’aide aux musées. Le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke s’occupe de la gestion de l’exposition.

Pour en savoir davantage sur l’exposition : museebombardier.com/expositions/ados-cerveaux-inventifs.

image