30 mai 2018
« Le No 10, Lafleur » aux enchères à Toronto
Le génie de Serge Lemoyne charme les collectionneurs
Par: Alain Bérubé
Un tableau de Serge Lemoyne, « No 10, Lafleur », sera en vente aux enchères de  BYDealers, demain soir à Toronto. Sa valeur est estimée entre 90 000 et 120 000 $.

Un tableau de Serge Lemoyne, « No 10, Lafleur », sera en vente aux enchères de BYDealers, demain soir à Toronto. Sa valeur est estimée entre 90 000 et 120 000 $.

Rebelle et passionné, Serge Lemoyne a marqué l’art contemporain québécois par sa grande créativité. Le regretté artiste-peintre valois continue de capter l’intérêt des collectionneurs, alors qu’une des oeuvres de sa période « bleu-blanc-rouge » sera en vente lors des enchères de BYDealers, demain soir à Toronto.

La toile « Le No 10, Lafleur », datant de 1975, est une des toiles les plus populaires de cette série dédiée aux Canadiens de Montréal. Le magazine Vente d’art canadien parle d’une toile prodigieuse, « exécutée avec une virtuosité digne de l’idole qu’elle met en scène ». Le texte ajoute que c’est une « oeuvre essentielle, incontournable et hautement convoitée, qui captera le regard du collectionneur aguerri ». Le prix de vente, pour les enchères de BYDealers, est estimé entre 90 000 et 120 000 $.

L’archiviste et ami de la famille Lemoyne, François Gauthier, croit également que ce tableau consacré au mythique numéro 10 des Canadiens a une grande valeur artistique.

« Serge Lemoyne a produit en tout cinq tableaux dédiés à Guy Lafleur. Il y a deux tableaux identiques No 10, dont un appartenant au regretté Bernard Lamarre. C’est l’autre qui est en vente et son propriétaire demeure anonyme. Toutes ces oeuvres sont majeures dans la carrière de Serge Lemoyne et sa série bleu-blanc-rouge est toujours très populaire auprès des amateurs d’art », soutient cet enseignant d’origine valoise.

M. Gauthier est ravi de voir ce tableau figurer parmi cette vente aux enchères, qui aura lieu au Glenn Gould Studio de Toronto demain soir.

« BYDealers est une nouvelle maison d’enchères, formée d’une association entre plusieurs marchands importants d’art canadien, qui a eu un excellent départ l’an dernier. Les oeuvres de Serge Lemoyne suscitent beaucoup d’intérêt par leur valeur artistique, mais il y a également un travail colossal effectué au niveau du marketing afin que ce merveilleux artiste puisse bénéficier d’une aussi grande reconnaissance », souligne-t-il, ajoutant que d’autres projets sur cet artiste sont en préparation.

Benoit Chartier, propriétaire de DBC Communications – qui édite notamment La Pensée de Bagot – , est un grand amateur des oeuvres de Serge Lemoyne. Il se réjouit également face à l’engouement autour de cet artiste valois.

« Une de ses toiles consacrée à Ken Dryden, s’est vendue l’automne dernier à plus de 300 000 $. Avec entre autres la superbe exposition inaugurée en 2012, à l’Espace Création de Loto-Québec, Serge Lemoyne est plus que jamais reconnu pour son talent. C’était un personnage plus grand que nature, qui mérite tout à fait tous ces honneurs », déclare-t-il.

image