2 février 2022
Projet de transbordement de propane de Groupe Suroît
Le député Savard-Tremblay intervient auprès du ministre des Transports
Par: La Pensée de Bagot

Simon-Pierre Savard-Tremblay

Le député de Saint-Hyacinthe—Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, appelle à la vigilance face au projet du Groupe Suroît et de Distribution Upton, qui souhaitent exploiter un site de stockage et de transbordement de gaz propane à l’entrée nord de la Municipalité d’Upton.

Publicité
Activer le son

Le député a fait parvenir au ministre des Transports, Omar Alghabra, au ministre de l’Environnement, Steven Guilbeault, ainsi qu’à leurs secrétaires parlementaires respectifs, une lettre pour les informer de l’inquiétude de la population face au projet, en plus de les inciter à être très attentifs vis-à-vis de ce terminal intermodal de 240 wagons citernes et de 11 réservoirs contenant chacun 90 000 gallons US de gaz propane.

« L’emplacement visé par les deux entreprises pour construire ses chemins de fer est problématique au niveau de la sécurité et potentiellement au niveau de l’environnement, car les voies ferrées seraient construites sur des terres agricoles en bordure de la rivière Noire, où il y a des mentions historiques d’espèces à statut particulier. Qui plus est, la proximité avec les résidentes et résidents du village ferait d’un éventuel accident une véritable tragédie. L’École La Croisée se trouve à peine à 1,25 km du site potentiel. Personne ne veut revivre un deuxième Lac-Mégantic », s’inquiète le député.

Le cabinet du ministre du Transport a rapidement contacté M. Savard-Tremblay après avoir pris connaissance de sa lettre. Une rencontre aura lieu très prochainement.

Des réponses exigées

Le député a également déposé une question au feuilleton à la Chambre des Communes pour obtenir certaines informations qui n’ont pas pu être obtenues via la loi de l’accès à l’information.

« Cette démarche oblige le gouvernement à fournir des réponses dans un délai de 45 jours où le Parlement siège. Nous saurons donc prochainement si les compagnies ont obtenu les approbations ministérielles et les certificats nécessaires, ainsi que certains détails concernant le tracé des chemins de fers qui restent nébuleux pour le moment », explique M. Savard-Tremblay.

Le député rappelle qu’en 2010, une fuite de propane sur le site de Distribution Upton, au cœur de la municipalité, y avait forcé l’évacuation des résidents. Depuis, une décision de la Régie du bâtiment du Québec a forcé l’entreprise à cesser en mars 2021 l’exploitation de son centre de transvasement de propane, pour des raisons de sécurité.

image