7 octobre 2020
Projet de mégaporcherie
Le Canton de Valcourt approuve le rapport de consultation publique
Par: Alain Bérubé

Patrice Desmarais

Le projet de mégaporcherie au Canton de Valcourt, piloté par Stewart Friesen de la Ferme Éraboeuf, vient de franchir une étape majeure. La Municipalité du Canton de Valcourt a approuvé lundi soir, lors de l’assemblée du conseil municipal, le rapport de consultation publique présenté par la MRC du Val-Saint-François.

Publicité
Activer le son

Ce projet, rappelons-le, implique l’élevage de 3996 porcs destinés à l’engraissement. Deux bâtiments et un réservoir circulaire en béton armé étanche doivent être érigés sur le site.

Des mesures d’atténuation ont été suggérées par la MRC, qui a tenu compte de la consultation citoyenne menée par écrit, puis lors de deux séances publiques au Centre communautaire de Valcourt.

La Municipalité exige que l’épandage du lisier soit faite de manière Patà assurer, dans un délai maximal de 24 heures, l’incorporation du lisier au sol sans que ça nuise aux cultures.

Une haie brise-odeurs devra être installée sur la partie avant des bâtiments d’élevage.

Les ouvrages et bâtiments devront par ailleurs être munis d’équipements destinés à favoriser l’économie ou la réutilisation d’eau.

La Municipalité n’exige cependant pas le recouvrement des structures d’entreposage du lisier, ni de distances séparatrices différentes de celles exigées par les règlements municipaux.

La résolution portant sur les conditions de l’émission du permis aété adoptée à la majorité. La conseillère municipale Marianne Côté s’est abstenue de voter. Une vingtaine de citoyens étaient sur place.

« Je suis très heureux du dénouement. M. Friesen s’est montré ouvert face aux suggestions afin d’améliorer le projet et j’ai bon espoir qu’il accepte nos recommandations. Le processus de consultation a été un bel exercice démocratique et je crois qu’on a pu en arriver à un résultat acceptable, dans le respect de l’environnement et des résidants du secteur où seront instaurées ces nouvelles installations », déclare le maire Patrice Desmarais.

Pierre Avignon, porte-parole d’un collectif de citoyens opposés au projet initial, souligne qu’une bonne partie des résidants du Canton de Valcourt a exprimé des réticences. Il affirme ne pas avoir apprécié la « cacophonie » qui régnait lors de la période de questions lundi soir.

« Il faut mentionner que le maire nous a invités à participer à la prochaine consultation sur le plan d’aménagement de la MRC en 2021. Nous en prenons bonne note et même plus, car en 2021, ce sera également les élections municipales. Nous lançons donc dès aujourd’hui un appel aux personnes intéressées à se porter candidates ou candidats à se manifester, car comme le dicton le dit, si vous ne vous occuper pas de la politique, la politique s’occupe de vous », allègue-t-il.

image