15 avril 2021
Semaine de l’action bénévole
Le bénévolat, toujours aussi « chic » malgré la pandémie
Par: Alain Bérubé

De gauche à droite : Chantal Lavallée (Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains), Lysanne Collard (Centre de bénévolat d’Acton Vale) et Dominique Fontaine (Maison de la Famille Valoise).

Plus que jamais, alors que la pandémie perdure, le bénévolat joue un rôle majeur dans la MRC d’Acton. Dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole, qui aura lieu du 18 au 24 avril, LA PENSÉE a rencontré des représentantes de trois organismes très impliqués dans la région.

Publicité
Activer le son

Lysanne Collard, directrice générale du Centre de bénévolat d’Acton Vale, est tout à fait en accord avec le thème de cette année, « Bénévoler, c’est chic! », même dans le contexte actuel.

« Nous avons dû repenser certaines manières de faire avec la pandémie. On a perdu plusieurs bénévoles, surtout chez les aînés, mais d’autres gens ont pris la relève. Nos quelque 70 bénévoles font de l’excellent travail.

Plusieurs activités sont toujours offertes, dansle respect des normes sanitaires et tout se déroule très bien », atteste-t-elle.

Dominique Fontaine, directrice générale de la Maison de la Famille Valoise, soutient que l’organisme fait de vrais petits miracles malgré la pandémie.

« La joujouthèque, la friperie et la cuisine collective sont entre autres toujours fort appréciées. Certains ateliers donnés de manière virtuelle permettent de garder contact avec notre clientèle. On a dû mettre des activités sur la glace, dont un projet qui touche la lecture dans les écoles, mais c’est partie remise. On garde le sourire! », dit-elle.

Quant à Chantal Lavallée, directrice générale de Parrainage civique des MRC d’Acton et des Maskoutains, elle soutient que l’organisme réussit à bien s’en sortir.

« Les jumelages doivent tenir compte de la réalité actuelle, avec davantage de contacts virtuels et, lors des activités, un grand respect des normes sanitaires. Avec le beau temps qui s’installe, les rencontres à l’extérieur seront plus faciles. Par ailleurs, six personnes sont en attente d’un jumelage dans la MRC d’Acton, ce qui est très bien dans les circonstances », mentionne-t-elle.

Les trois représentantes de ces organismes communautaires rappellent les bienfaits du bénévolat, ajoutant qu’il y a toujours de la place pour des gens dévoués et inspirants.

« Le bénévolat permet de briser l’isolement. Et on se sent vraiment utile! », allègue Dominique Fontaine.

« C’est une expérience enrichissante, qui permet de s’épanouir pleinement », renchérit Lysanne Collard.

Chantal Lavallée appuie entièrement ces commentaires.

« Nos jumelages font vraiment beaucoup de bien à tous les participants. Et ça répond à un réel besoin », conclut-elle.

image