21 novembre 2019
Championnat mondial de hockey-balle
L’argent pour Maxime Blanchard et Équipe-Canada
Par: Annie Gagnon

Une autre expérience mémorable pour Maxime Blanchard qui a remporté la médaille d’argent avec Équipe-Canada, lors des championnats du monde en 4 contre 4. Sur la photo, il pose avec les deux officiels ainsi qu’avec le joueur par excellence d’Équipe-Québec.

Du 21 au 26 octobre, Maxime Blanchard a participé au championnat mondial de la Word Ball Hockey Federation (WBHF), tenu aux Îles Turks et Caicos. Le gardien de but valcourtois et son équipe ont offert de solides performances pour ainsi conclure le tournoi avec une médaille d’argent.

Lors du tournoi, cinq rencontres préliminaires ont précédé la ronde des finales. Équipe-Canada a bien figuré lors de ces matchs en cumulant une fiche de quatre victoires et une défaite. Le Valcourtois a été utilisé lors des deux premières rencontres, récoltant le titre de joueur du match face à Équipe-Québec.

« J’ai vécu une expérience complètement différente puisque le championnat était à 4 contre 4. J’ai dû m’adapter rapidement à cette façon de faire. De plus, plusieurs joueurs de qualité ont refusé l’invitation. J’ai donc dû composer avec un rôle beaucoup plus important dans l’équipe. J’ai mis à profit l’expérience acquise dans les dernières années durant cet événement », a commenté Maxime Blanchard.

Ronde des finales

Grâce à leurs performances en ronde préliminaire, les représentants de l’unifolié ont attaqué la ronde des finales avec confiance.

En demi-finale, face à la République Tchèque, Maxime a excellé devant le filet pour mener les siens à une victoire de 4 à 3, obtenant ainsi un laissez-passer pour la grande finale.

Lors de ce match ultime, Équipe-Canada a de nouveau croisé le fer avec Équipe-Québec. Malgré un début de rencontre plus difficile, les représentants canadiens ont démontré beaucoup de caractère pour effectuer une remontée. Même si la victoire n’a pas été au rendez-vous, les Canadiens ont très bien fait lors du dernier affrontement.

« La finale contre Québec a été un match très émotif car on connaît très bien nos adversaires. Ce sont tous des joueurs contre lesquels nous jouons au cours de la saison estivale. Nous savions qu’ils avaient une bonne équipe et ils l’ont démontré dès le début de la rencontre en capitalisant sur leurs avantages numériques pour prendre les devants. Notre équipe a tout de même rebondi pour revenir de l’arrière en deuxième période et faire douter l’adversaire. Il était malheureusement trop tard », a conclu Maxime Blanchard.

image