21 septembre 2022
Comportements dangereux au volant
La Ville de Valcourt hausse le ton
Par: La Pensée de Bagot

Des panneaux indicateurs de vitesse ont été installé dans la Ville de Valcourt.Photo gracieuseté

Des panneaux indicateurs de vitesse ont été installé dans la Ville de Valcourt.Photo gracieuseté

Lors de la tenue du comité d’atténuation de vitesse mis en place par la Ville de Valcourt, de nombreux participants se sont prononcés quant aux plaintes reçues en lien avec la sécurité routière.

Publicité
Activer le son

« Les citoyens et les visiteurs de la Ville vont devoir comprendre que la vitesse dans les rues est limitée à 50 km/h pour une raison de sécurité et que les panneaux d’arrêt ne sont pas des décorations », a annoncé le maire de la Ville de Valcourt, Pierre Tétrault, lors de l’assemblée.

Depuis son élection, il dit avoir reçu différents témoignages de citoyens. Plusieurs déplorent le non-respect du Code de la sécurité routière de certains automobilistes et des secteurs sont décrits comme dangereux pour les piétons et les enfants.

La responsable des communications pour la Ville, Jacinthe Charron, s’est aussi levée pour signaler le problème. « Nous travaillons fort pour inciter les jeunes familles à s’établir dans notre belle ville, il faut être capable de leur offrir un milieu sécuritaire. Moi, ça ne me rassure pas du tout quand je vois des automobilistes qui ne ralentissent même pas et passent sur le panneau arrêt devant l’école primaire. C’est inconcevable », a-t-elle affirmé.

Une analyse de données recueillies à l’aide des panneaux indicateurs de vitesse installés dans la ville révèle des comportements répréhensibles sur certaines artères, allant jusqu’à des pointes de plus de 100 km/h dans les zones où la limite est de 50 km/h.

Comme annoncé lors de l’assemblée, plusieurs plaintes font également référence à des arrêts obligatoires qui sont omis de façon répétée à des endroits névralgiques, comme devant l’école primaire ou dans des quartiers résidentiels. Les membres du comité d’atténuation de vitesse analysent depuis plusieurs mois les plaintes reçues et les données des panneaux indicateurs de vitesse et sont à créer un plan d’action pour mettre fin à cette délinquance au volant.

Une lettre signée par le maire a d’ailleurs été envoyée en avril, dans un secteur où le problème semble sévère. Elle visait à faire prendre conscience aux résidents du secteur de l’importance de respecter le Code de la sécurité routière, mais, selon le maire, l’effet aura été de courte durée. « Les gens qui ont l’habitude de rouler et de ne pas faire leur arrêt ont respecté les lois deux semaines tout au plus, mais ils sont revenus rapidement à leurs vieilles habitudes », a renchéri M. Tétrault.

De la parole aux actes

En plus des nombreuses requêtes déposées auprès de la Sûreté du Québec (SQ) pour obtenir de la surveillance policière, la Ville envisage l’installation de ralentisseurs, la réduction de la limite de vitesse sur l’ensemble du territoire, l’achat d’un radar mobile et l’installation de bollards centraux supplémentaires à plusieurs endroits problématiques.

Les citoyens qui constatent une récurrence dans un comportement dangereux sont invités à recueillir les numéros de plaques d’immatriculation des véhicules fautifs ou du moins, une description précise du véhicule et du conducteur. Ils sont priés d’en aviser directement la SQ en composant le  819 310-4141.

image