23 mars 2022
Projet de transbordement de propane de Trackvale
La Ville d’Acton Vale en mode écoute
Par: Alain Bérubé

Une quarantaine de citoyens ont assisté, lundi, au conseil municipal d’Acton Vale afin de poser des questions sur le projet de station mobile de transbordement de propane présenté par Trackvale.

Une semaine après la séance d’information sur le projet de station mobile de transbordement de propane présenté par Trackvale, une quarantaine de citoyens opposés à cette initiative ont posé des questions aux élus d’Acton Vale lors du conseil municipal de lundi soir.

Publicité
Activer le son

Encore une fois, certains d’entre eux ont exprimé leur inquiétude face aux dangers potentiels que peut représenter un tel projet.

On craint également une hausse des coûts d’assurance et une baisse de l’évaluation des résidences.

Jessyca Lacasse, instigatrice du mouvement « Ensemble disons non au propane à Acton Vale », s’est dite satisfaite du déroulement de la soirée.

« Il reste encore plusieurs questions sans réponse, mais le maire Éric Charbonneau et les conseillers municipaux ont fait preuve d’une grande écoute. On a pu exprimer notre désaccord face à ce projet qui menace la sécurité des résidents du secteur de l’usine Trackvale. C’est très important pour nous! », mentionnait-elle hier à LA PENSÉE.

Mme Lacasse a déposé le texte de la pétition – qui comptait hier 461 signatures – ainsi qu’une requête demandant la fin immédiate du projet.

« Je sens que la mobilisation est de plus en plus forte. Il nous manque plusieurs informations dans ce dossier, mais on continuera à poser des questions. J’ai confiance que notre voix sera bien entendue à la Municipalité », dit-elle.
M. Charbonneau a apprécié le bon déroulement de la période des questions.

« Plusieurs citoyens ont soulevé des points intéressants et on a pris plusieurs notes. Avant d’approuver un changement de zonage qui permettra à Trackvale d’aller de l’avant, il faut avoir le plus d’informations pertinentes possible », déclare-t-il.

Le maire Charbonneau fait valoir que la Ville ne peut pas rejeter du revers de la main le projet de Trackvale sans une analyse sérieuse, le tout dans un processus démocratique. Un projet de règlement sera bientôt rédigé avec, si nécessaire, une tenue de registre et un référendum.

« Bien des développements peuvent survenir d’ici quelques semaines. Mais une chose est sûre, les citoyens à proximité de Trackvale seront bien informés », conclut-il.

image