28 août 2019
Nouvel éclairage et programmation 2019-2020
La Salle Laurent-Paquin joue dans la cour des grands
Par: Alain Bérubé

De gauche à droite : Jean-Marie Laplante (préfet de la MRC d’Acton), Éric Charbonneau (maire d’Acton Vale), Marylise Laflamme (fonds AgriEsprit), Jacques Favreau (commissaire à la CSSH), Pascal Leblanc (directeur de la PRO), Michel Gauthier (président des PARA), Louise Gohier (PARA), Caroline Dupré (d.g. de la CSSH), Claude L’Heureux (CSSH), Renée-Claude Legault (d.g. de la Caisse Desjardins d’Acton Vale-Rivière Noire), Daniel Bolduc (Sonimec) et Laurence Manseau (enseignante en théâtre à la PRO).

Déjà fort appréciée des spectateurs pour son excellente programmation et son caractère intimiste, la Salle Laurent-Paquin vient de se doter d’un système d’éclairage numérique, qui lui permettra d’accueillir encore plus de productions majeures.

Les Productions Artistiques de la Région d’Acton ((PARA), qui ont déjà investi beaucoup afin d’améliorer la salle (sonorisation, loges d’artistes, bancs, etc.), comptaient sur un système d’éclairage en place depuis la construction de l’école, soit il y a 50 ans.

« Depuis quelques années, on remarquait plusieurs ratés et bris d’équipements fréquents. Les pièces de remplacement étaient de plus en plus rares et même souvent non disponibles. Les artistes qui venaient se produire ici commençaient à douter de la capacité de notre système d’éclairage. Nous étions de moins en moins compatibles avec les équipements des équipes techniques de tournées, ce qui limitait le choix des spectacles », explique le président Michel Gauthier.

De nombreuses démarches ont été entreprises afin de financer ce projet d’acquisition. Le Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, le fonds AgriEsprit de Financement agricole Canada, la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, la MRC d’Acton, les Caisses Desjardins de la MRC d’Acton et la Ville d’Acton ont répondu à l’appel.

L’été a été fort occupé pour les PARA, alors que l’ancien système a été démantelé pour recevoir le nouvel équipement d’éclairage, vendu par la firme drummondvilloise Sonimec.

«C’est un système complètement numérique au LED, qui consomme environ 70 % moins d’électricité. Nos nouvelles lumières numériques peuvent livrer toutes les couleurs désirées sans ajout de gel de plastique. L’entretien est pratiquement nul et la durée de vie est exceptionnelle », mentionne M. Gauthier, fier d’ajouter que le budget initial de 70 000 $ a été respecté.

Ce dernier fait remarquer que les étudiants de la polyvalente Robert-Ouimet – dont ceux en théâtre – profiteront également d’un système à la fine pointe de la technologie.

Programmation

Lors du point de presse animé par les PARA, le coordonnateur artistique François Dupuis en a profité pour présenter la programmation 2019-2020.

Le coup d’envoi sera donné le 28 septembre avec l’humoriste Korine Côté.

Les amateurs d’humour seront ravis, alors que Martin Petit, Olivier Martineau et Didier Lambert sont également à l’affiche.

« Ce sont tous des artistes qui ont fait leurs preuves. Nous sommes très heureux d’accueillir Didier Lambert, qui a fait sensation lors d’un gala pour la relève présenté ici-même. Le Gala de l’humour sera d’ailleurs de retour », indique M. Dupuis.

Deux chanteurs qualifiés de « charismatiques » par le coordonnateur artistique de la salle, soit King Melrose et Jacques Millette (« Elvis Fever »), complètent la programmation.

« Nous sommes choyés d’avoir d’aussi bons spectacles à Acton Vale, à coût abordable et dans une ambiance très chaleureuse. Le nouveau système d’éclairage ajoutera à la magie de ces très belles soirées », opine-t-il.

image