14 août 2019
Entente de cinq ans avec Ottawa
La SADC de la région d’Acton voit encore plus grand
Par: Alain Bérubé

Les SADC et CAE de la Montérégie ont confirmé lundi, en point de presse à Saint-Hyacinthe, que Développement économique Canada a conclu une entente de cinq ans avec le réseau. La SADC de la région d’Acton aura une enveloppe totale de plus de 2,5 M$. De gauche à droite : Benoit Touchette, vice-président de la SADC, Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national, Luc Guérin (réseau des SADC et CAE) et Éric Thibodeau, directeur général de la SADC. (photo Robert Gosselin -Le Courrier)

En juin, la SADC de la région d’Acton annonçait qu’elle étendra son territoire sur l’ensemble de la MRC des Maskoutains, incluant la ville de Saint-Hyacinthe. Pour remplir pleinement sa mission, l’organisme a renouvelé son entente avec Développement Canada, lui permettant ainsi d’obtenir d’ici cinq ans la somme de 2 518 106 $.

C’est en présence de la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier, que les SADC et les CAE de la Montérégie annonçaient cette entente de cinq ans avec Ottawa lors d’un point de presse à Saint-Hyacinthe. Pour l’ensemble de cette région, la contribution s’élève à environ 11,8 millions $.

« Les SADC et les CAE sont bien enracinées dans leurs milieux et offrent un accompagnement personnalisé très apprécié. Ils accomplissent un travail indispensable pour les PME locales. Ce sont des partenaires de qualité, qui contribuent à assurer la prospérité des entreprises, à stimuler l’économie et à favoriser la création d’emplois », a déclaré Mme Lebouthillier, qui agissait comme porte-parole pour Navdeep Bains, ministre responsable de Développement Canada.

Benoit Touchette, vice-président de la SADC de la région d’Acton, soutient que la confiance accordée par le gouvernement du Canada aux SADC et aux CAE, est très significative.

Luc Guérin, représentant de la Montérégie au conseil d’administration du Réseau des SADC et CAE, allégue que cette entente « permettra de mieux supporter les entrepreneurs de la région ».

« La possibilité de moduler notre programmation d’initiatives en développement économique local, en fonction des besoins de chaque milieu, donne toute la pertinence à nos organisations. Ça développe au sein de nos bénévoles et de nos employés permanents un niveau d’engagement incroyable, qui se transforme en résultats concrets rendant chaque collectivité plus prospère », affirme-t-il.

M. Touchette soutient que l’élargissement des services de la SADC de la région d’Acton à la totalité de la MRC des Maskoutains répond à la demande de plusieurs entrepreneurs issus de cette région.

« Depuis 2000, six municipalités de la MRC des Maskoutains bénéficient déjà de nos services, soit Saint-Valérien-de-Milton, Saint-Liboire, Sainte-Hélène-de-Bagot, Saint-Dominique, Saint-Simon et Saint-Hugues. Nous sommes déjà bien établis sur ce territoire avec des capitaux engagés de 943 717 $ dans 15 entreprises, dont cinq sont détenues par des jeunes entrepreneurs de moins de 35 ans », indique-t-il.

Éric Thibodeau, directeur général de la SADC de la MRC d’Acton, se réjouit également de la nouvelle.

« Dans plusieurs de nos interventions, l’agrandissement de notre territoire facilitera les interventions. Notre équipe est prête à relever ce beau défi », dit-il.

D’ici les prochaines semaines, la SADC de la région d’Acton portera le nom de « SADC Saint-Hyacinthe | Acton ».

image