31 octobre 2019
Criminalité en hausse dans la MRC d'Acton
La prévention, une priorité majeure pour la SQ
Par: Alain Bérubé

La Sûreté du Québec de la MRC d’Acton accentue ses efforts de prévention à travers le territoire.

Bien que certains crimes soient en hausse dans la MRC d’Acton, Jean-Marie Laplante, président du comité de sécurité publique, croit que les nombreux efforts de prévention et la surveillance accrue du territoire portent fruit.

Dans le rapport annuel d’activités, couvrant la période du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, le nombre de crimes contre la personne est passé de 149 à 172, le plus haut total depuis 2014-2015. Parmi ceux-ci, on retrouve 27 plaintes pour agression sexuelles, contre 23 l’an dernier et 8 en 2016-2017, soit avant le mouvement #moiaussi.

Quant au nombre de crimes contre la propriété sur le territoire, le total est de 179, contre 156 l’année précédente. On enregistrait toutefois, dans cette catégorie, 193 crimes de ce genre en 2014-2015 et 2015- 2016.

« Ce ne sont pas des données qui m’inquiètent pour le moment. Nous analysons habituellement les données à plus long terme », mentionne M. Laplante.

Le nombre de collisions connaît également une légère hausse, étant de 367 contre 354 en 2017-2018. Une d’entre elles fut mortelle, contre zéro en 2017-2018.

Quant aux interventions reliées aux transports, on en dénombre 4046,une baisse significative par rapport à l’année précédente (4377).

Au niveau des autres criminalités (drogues et stupéfiants, monnaie contrefaite, pornographie juvénile, menaces, etc.), on note une baisse des infractions, soit 169 contre 197 en 2017-2018.

« Nos policiers participent à plusieurs interventions à travers le territoire, notamment sur la vitesse et de plus en plus sur l’usage du cellulaire au volant. Les plaintes provenant des citoyens sont prises au sérieux. Et on constate que plusieurs automobilistes changent leur comportement au volant pour le mieux », indique Jean-Marie Laplante.

Les priorités identifiées étaientles opérations de surveillance en sécurité routière, les opérations de visibilité (parc, cours d’école, bâtiments municipaux, secteurs isolés) et les activités de prévention (cybercriminalité, drogues, intimidation), avec 3576 élèves rencontrés durant l’année scolaire.

« C’est avec plaisir que nous mettons sur pied plusieurs opérations de prévention, dont par exemple les fraudes auprès des aînés. L’aspect communautaire est très important pour la Sûreté du Québec, mais les gens connaissent moins cet aspect de notre travail sur le terrain. Nous souhaitons contribuer activement à la qualité de vie des citoyens », conclut M. Laplante.

image