15 Décembre 2021
Accident mortel sur la route 116 en octobre
La pétition transmise au ministère des Transports
Par: Alain Bérubé

Rachel Durocher, qui a perdu son fils Maxime Cusson à la suite d’une collision sur la route 116, en octobre, pose ici avec le maire d’Acton Vale, Éric Charbonneau. Elle lui a alors remis une pétition réclamant davantage de sécurité dans le secteur où a eu lieu l’accident mortel.

Rachel Durocher, la mère de Maxime Cusson, décédé récemment lors d’un accident sur la route 116, a promis de « faire bouger les choses » afin d’éviter d’autres drames du genre. Une pétition contenant 2111 noms sera transmise au ministère des Transports du Québec par la Ville d’Acton Vale.

Publicité
Activer le son

L’accident mortel est survenu le 12 octobre dans le secteur du Club de golf d’Acton Vale. La victime, qui était âgé de 26 ans, avait ralenti son véhicule pour entreprendre un virage à gauche dans l’entrée privée d’une résidence. Mais une voiture, qui était derrière la file d’attente, a décidé d’effectuer une manœuvre de dépassement par la gauche, entraînant ainsi la collision.

Dans la pétition, Mme Durocher suggère de changer les lignes pointillées pour des lignes doubles afin que de tels dépassements n’aient plus lieu.

« En plus du maire Éric Charbonneau, j’ai remis la pétition aux députés André Lamontagne (Johnson) et Simon-Pierre Savard-Tremblay (Saint-Hyacinthe-Bagot). Tous ont été sensibles à la cause et à l’écoute », confie-t-elle.

Mme Durocher ajoute que les deux pancartes incitant les automobilistes à ralentir et à faire preuve de prudence seront en place pendant environ un an. Une croix a été installée sur son terrain afin d’honorer la mémoire de son fils.

« Perdre mon fils a bien sûr été très difficile, mais je sens au moins un bel appui de la part de la population. J’ai fait ce que j’ai pu afin de sensibiliser la population, en espérant que le ministère des Transports réponde positivement », dit-elle.

Le maire Charbonneau prend très au sérieux la démarche de Mme Durocher.

« Il y a encore trop d’automobilistes qui font preuve d’imprudence sur les routes. La vitesse excessive est très préoccupante et, au-delà des efforts menés actuellement, les gens devront eux-même être sensibilisés à une meilleure attitude au volant », mentionne-t-il.

image