9 mars 2022
Entreposage et transbordement de propane
La Municipalité d’Upton met le projet du Groupe Suroît sur pause
Par: Alain Bérubé

La Municipalité d’Upton joue de prudence dans le dossier du projet d’entreposage et de transbordement dans la zone ciblée par le Groupe Suroît, soit à l’entrée nord du village sur la route 116. Un élu du conseil municipal a en effet déposé un avis de motion, gelant ainsi tout développement dans cette zone.

Publicité
Activer le son

L’interdiction des activités dans cette zone tiendra jusqu’à ce qu’un projet de règlement soit déposé et voté par le conseil municipal.

Le maire Robert Leclerc souhaite un processus clair et transparent, afin de répondre aux questionnements et aux inquiétudes des Uptonais.

« Nous avons l’intention d’organiser une assemblée publique afin de consulter la population sur ce dossier majeur. Une tenue de registre permettra éventuellement aux citoyens opposés au changement de zonage d’exprimer leur point de vue », indique-t-il.

Nicolanne Sabourin, porte-parole du mouvement citoyen Upton sans flamme, est heureuse de la tournure des événements.

« Notre regroupement est très fier de l’impact qu’ont pu avoir nos démarches. Il est trop tôt pour crier victoire, mais c’est un pas dans la bonne direction. D’ici là, nous allons poursuivre notre mission qui est d’informer pour mieux mobiliser les citoyens de la MRC d’Acton. Nous estimons qu’il y a encore trop de gens qui ne connaissent pas tous les paramètres du projet et leurs impacts. Ce qu’on veut à tout prix éviter, c’est une municipalité divisée. Nous avons d’ailleurs pris les devants pour écouter les agriculteurs et comprendre leurs enjeux. Jusqu’à maintenant, rien ne nous indique qu’on pousse dans la mauvaise direction, car l’emplacement est toujours aussi inacceptable pour nous », déclare-t-elle.

Le président-directeur général du Groupe Suroît, Marquis Grégoire Jr, a réagi vivement à cette nouvelle.

« J’ai demandé une rencontre urgente avec les membres du conseil municipal, car l’avis de motion et le projet de règlement à venir sont précipités, alors que je m’étais engagé publiquement à présenter aux élus et à la population le projet le plus sécuritaire au Canada. On pose ce geste alors qu’on n’a même pas vu la version finale du projet qui prend en considération les préoccupations que nous ont exprimées les élus et les citoyens lors de rencontres récentes. Notre projet répond aux besoins et à la sécurité d’approvisionnement des producteurs agricoles de la région, aux enjeux de sécurité exprimés par des citoyens et prévoit un partenariat avec la Municipalité pour maximiser des revenus à long terme. Nous étudions présentement toutes nos options », affirme-t-il.

Le député fédéral de Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard Tremblay, affirme suivre la situation de près.

« Nous continuerons de suivre avec attention les processus en cours et de travailler avec les différents acteurs pour nous assurer que les mesures nécessaires pour garantir la sécurité du site soient mises en place et que les démarches se fassent dans la plus grande transparence. J’invite la population à se présenter en grand nombre aux séances d’information et aux consultations qui se dérouleront au cours des prochains mois », dit-il.

image