2 février 2022
Bruit au Camping Havana Resort
La Municipalité de Maricourt en mode solution
Par: Alain Bérubé

Le Camping Havana Resort est prêt à faire sa part afin de réduire le bruit émis lors de ses spectacles.

Depuis sept ans, des citoyens vivant à proximité du Camping Havana Resort ont porté plainte pour le bruit excessif. La Muncipalité de Maricourt a récemment tendu une perche aux propriétaires du camping en retirant les constats d’infraction émis en 2020 et 2021, en plus d’amorcer un véritable dialogue.

Publicité
Activer le son

Le maire Daniel Gélineau, élu en novembre, soutient que l’incertitude régnait face à une éventuelle victoire de la Municipalité en cour.

« Nous avons dépensé entre 30 000 $ et 40 000 $ en frais juridiques jusqu’à maintenant. Et la facture aurait pu monter d’au moins 5000 $, peut-être même 10 000 $ prochainement. C’est préférable de discuter avec la direction du camping, qui est prête à implanter des mesures de correction afin de régler le problème pour de bon », affirme M. Gélineau.

Le maire mentionne que des tests de son ont été effectués par l’inspecteur municipal.

« Le niveau de bruit n’était pas si élevé selon l’inspecteur, mais nous sommes tout de même sensibles aux plaintes reçues au fil des ans. On espère que l’harmonie règne dans ce secteur, en visant la collaboration et non la confrontation. Nous voulons que le camping agisse en bon citoyen corporatif.Dans nos récentes discussions, le ton était très constructif. Je souhaite bien sûr que le Camping Havana Resort représente une image positive pour Maricourt, au lieu de faire constamment les manchettes à cause du bruit », déclare M. Gélineau, ajoutant que le représentant des citoyens présent lors de la rencontre virtuelle, réunissant le camping et la Municipalité, semblait être satisfait des réponses à ses questions.

Ariane Perrier, copropriétaire du Camping Havana Resort, est ravie du climat de collaboration actuellement en place avec la Municipalité de Maricourt.

Des mesures d’insonorisation seront bientôt implantées pour la prochaine saison, promet-elle.

« Nous investirons environ 200 000 $ pour insonoriser le bâtiment qui accueille nos spectacles, qui ne seront plus tenus en partie en plein air. La propagation du bruit sera donc diminuée de beaucoup. Un expert en son ira par ailleurs examiner la situation autour du camping, afin d’éventuellement orienter différemment nos enceintes acoustiques. Il y aura aussi des panneaux coupe-son », dit-elle.

Mme Perrier apprécie l’ouverture du maire Gélineau.

« Tout comme lui, nous sommes en mode solution. On est très fiers du succès de notre camping et on souhaite que tout le monde soit heureux de notre présence à Maricourt », conclut-elle.

 

Daniel Gélineau

image