5 mai 2021
Avec 11 actions prioritaires pour les trois prochaines années
La MRC d’Acton lance son Plan de développement de la zone agricole
Par: Alain Bérubé

En tout, le PDZA a identifié 11 actions prioritaires pour les trois prochaines années. (photo gracieuseté Les Argousiers Sainte-Christine)

La MRC d’Acton a lancé virtuellement, jeudi soir, son Plan de développement de la zone agricole (PDZA), en présence de nombreux intervenants et élus de la région. Elle se dote ainsi d’un plan d’action sur trois ans, avec en tout 11 actions qualifiées de prioritaires.

Publicité
Activer le son

Un portrait à jour du secteur agricoleet forestier a été réalisé au cours des deux dernières années. Une centaine de producteurs agricoles, intervenants du milieu et professionnels forestiers ont exprimé, lors de cinq consultations, les défis à affronter et leur vision du développement de la zone agricole.

« La MRC d’Acton, dont près de 98 % du territoire est en zone agricole, est une région qui se distingue par son caractère rural, agricole et forestier. Avec 414 fermes, l’agriculture est un moteur de développement significatif. L’exercice de PDZA s’est voulu avant tout une démarche de rapprochement et une invitation à travailler ensemble. L’objectif premier était de créer des ponts avec les producteurs agricoleset de mieux connaître leur réalité et leurs besoins », a déclaré Jean-Marie Laplante, préfet de la MRC d’Acton.

Quatre orientations ont été retenues : soutenir les initiatives collectives liées à la production, la mise en marché et la transformation; favoriser l’accessibilité aux aliments locaux; soutenir les projets agricoles pour la relève et favoriser le recrutementet la rétention de la main-d’œuvre; puis développer le plein potentiel de la forêt (acéricole, faunique et forestier).

« En mettant en commun nos forces, en collaborant étroitement et en misant sur l’innovation, nous sommes certains que nous pourrons mettre en valeur l’énorme potentiel agricole, acéricole et forestier de la MRC, en plus de générer des retombées dans nos collectivités dont nous serons fiers », affirme M. Laplante.

René Pedneault, directeur du service de développement économique et local (DEL) de la MRC d’Acton, est agréablement surpris de la diversité des entreprises agricoles. « Plusieurs types de production n’avaient jamais été répertoriés auparavant. Ce fut l’occasion de faire de belles découvertes », soutient-il.

Le député de Johnson, André Lamontagne – également ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation -, se réjouit de cette belle concertation du milieu.

« Une de mes premières annonces, en tant que ministre, fut l’aide financière de 40 950 $ accordée pour l’élaboration du PDZA. C’est un moyen extraordinaire de renforcer la synergie du secteur bioalimentaire de la région. Je vous félicite, comme ministre et comme député, et vous avez tout mon soutien », affirme-t-il.

Le document final ainsi qu’une version synthèse du PDZA sont disponibles au www.mrcacton.ca, dans la section « Plan de développement de la zone agricole (PDZA) ».

Une vaste consultation a été menée à travers la région, depuis deux ans, afin de réaliser le Plan de développement de la zone agricole (PDZA) de la MRC d’Acton. (photo gracieuseté MRC d’Acton).

 

image