14 août 2019
Intronisée au sein de l'Académie internationale des Beaux-Arts du Québec
La lumière intérieure de Lise B. Tétreault
Par: Alain Bérubé

Lise B. Tétreault vient d’être intronisée au sein de l’Académie internationale des Beaux-Arts du Québec.

Lorsque Lise B. Tétreault parle de sa carrière artistique, ses yeux brillent constamment. Cette sculpteure et peintre native de Durham-Sud accueille avec bonheur son intronisation au sein de l’Académie internationale des Beaux-Arts du Québec (AIBAQ).

« L’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec est une institution édifiée à la demande d’artistes et d’amateurs d’art, et ce, à des fins spécifiques de reconnaissance publique des artistes en arts visuels. Par notre philosophie internationaliste, nous incluons les artistes du monde entier dans notre mission », peut-on lire sur le site Web de l’AIBAQ.

Mme Tétreault y voit une marque de reconnaissance exceptionnelle.

« On vient ainsi confirmer que ma persévérance et ma passion ont porté fruit. Ce bel honneur décerné par mes pairs me donne une visibilité supplémentaire », dit-elle.

Après avoir fait carrière en enseignement dans la région de Montréal – après avoir songé à devenir infirmière -, Lise B. Tétreault est retournée à Durham-Sud afin de se consacrer à l’art à temps plein.

« L’art a fait partie de ma vie dès mon enfance, grâce aux religieuses de la congrégation de l’Assomption de la Sainte-Vierge de Nicolet. J’ai par la suite lu beaucoup sur divers sujets, dont les grands maîtres de l’art, la psychologie et l’histoire », raconte-t-elle.

Mme Tétreault a également donné de son temps à des organismes et événements reliés aux arts, notamment en tant que présidente de la Société culturelle et artistique de la région d’Acton (SCARA).

« Je fais partie depuis 2011 du conseil d’administration de la Société culturelle du Lys, au Théâtre de la Dame de Cœur à Upton. Je suis ravie du grand succès que vit cette institution culturelle majeure qui fait connaître merveilleusement notre belle région », confie-t-elle.

Cette artiste autodidacte est reconnue pour ses sculptures figuratives contemporaines. Elle aime utiliser divers médiums, soit la pierre, l’argile, le ciment, l’aluminium et le bronze.

« Chacune de mes sculptures est accompagnée d’une pensée. Il est important pour moi d’inviter les gens à entrer au cœur de l’art dans la poursuite du moi intérieur », résume-t-elle.

Que ce soit dans ses sculptures ou dans ses toiles, l’émotion est très importante pour Lise B. Tétreault.

« Je souhaite partager mon amour pour la nature et la vie en général, en transmettant mes observations et mes connaissances, le tout avec une approche positive », explique-t-elle.

Au fil des ans, Lise B. Tétreault a participé à de nombreuses expositions aux quatre coins du Québec, dont plus récemment à la Galerie Axart de Drummondville. Ses œuvres ont également rayonné aux États-Unis et en France.

« J’ai toujours le feu sacré et c’est avec plaisir que je continue de partager ma passion, en participant par exemple à des animations dans les écoles. Chaque œuvre d’art que je conçois est unique et c’est encore avec plaisir que la création et l’imagination font partie de mon quotidien », conclut-elle.

image