5 août 2020
Au parc Donald-Martin
La folie du kayak à Acton Vale
Par: La Pensée de Bagot

En contexte de pandémie, les adeptes de kayak sont nombreux à se diriger vers Acton Vale cet été. Vincent Mérette, préposé à la location, assiste les plaisancierset n’a pas le temps de chômer. Il doit aussi voir à la décontamination de tout l’équipement après chaque sortie sur la rivière Le Renne.

L’été 2020 s’annonce commeune saison record depuis les débuts, il y a de cela quatre ans,du service de location de kayaks sur la rivière Le Renne à Acton Vale.

Publicité
Activer le son

Les adeptes affluent comme jamais au parc Donald-Martin pour pagayer de bon cœur. Tant et si bien que l’offre peine à répondre à la forte demande.

Cet été, il est arrivé fréquemment que les 12 kayaks – six simples et six doubles – se retrouvent à l’eau en même temps.Puisqu’il est impossible de réserver, certains attendent sur place ou encore reportent leur sortie, faute d’embarcations disponibles.

La Pensée a été à même de constater à deux reprises au cours des derniers jours l’engouement pour ce service offert par l’entremise du Service des loisirs de la Ville d’Acton Vale. Le kayak a décidément la cote cet été!

Vincent Mérette, responsable dela location, est bien placé pour en témoigner. En poste au cours destrois derniers étés, il n’a jamais vupareil engouement.

Quatre jours par semaine, du jeudi au dimanche, Vincent multiplie les va-et-vient entre son kiosque, les berges où sont remisés les kayaks et le quai de mise à l’eau où il assiste les plaisanciers qui s’élancent et qui reviennent à destination.

« C’est vraiment la folie cet été, raconte le sympathique jeune homme. Je n’ai jamais rien vu de tel. Il m’arrive régulièrement de demander aux gens de revenir plus tard et de devoir gérer les déceptions. Habituellement, ça se produisait à l’occasion et surtout pendant les vacances de la construction, mais cette année, il n’y a pratiquement pas eu de période morte en juillet. Et ça ne semble pas vouloir se calmer! »

L’étudiant en techniques policières au Collège Élis de Drummondville y voit un lien de cause à effet avec la pandémie de COVID-19. Un rare effet positif. « Les gens se cherchent des activités abordables à proximité et plusieurs projets de vacances ont été chamboulés. Ils restent davantage dans la région et sont curieux d’essayer le kayak en famille ou entre amis. Les options sont assez limitées pour ceux et celles qui veulent s’initier ou entretenir leur passion. »

À Drummondville, les activités du Parc nautique ont été réduites et ne sont pas accessibles à tous.

Là-bas, toute personne ne résidant pas dans la MRC de Drummond peut accéder à l’une ou l’autre des activités nautiques aux mêmes tarifs qu’un détenteur de carte accès-loisir à la condition d’être accompagnée d’une personne possédant elle-même une carte accès-loisir. À Acton Vale, l’activité est accessible aux résidents comme aux non-résidents de la ville ou de la MRC, à un tarif horaire qui ne varie pas en fonction du lieu de résidence.

Décontamination

À Saint-Hyacinthe, le Centre nautique qui offre habituellement la location de kayak est fermé tout l’été en raison de la pandémie.

Les autorités municipales maskoutaines ont motivé cette décision par le fait que « la location d’embarcation et le prêt d’équipements tels que des gilets de sauvetage ne sont pas recommandés en contexte de pandémie ».

Du côté d’Acton Vale, Vincent Mérette a vu le protocole de décontamination s’ajouter à ses tâches quotidiennes. C’est lui qui nettoie avec minutie les embarcations, les pagaies ainsi que les vestes de flottaison individuelle au retour de chaque location.

Il recueille aussi les commentaires des plaisanciers. C’est ainsi qu’il a recommandé à son employeur de bonifier l’offre de services l’an prochain en procédant à l’achat de planches à pagaie (paddle board), une activité qui gagne en popularité.

« Il y a de la demande pour ça et je pense que ce serait un bel ajout afin de souligner la cinquième saison l’an prochain, conclut Vincent Mérette. Les gens recherchent de la nouveauté, il faut suivre le courant! »

Pour les intéressés, la location de kayaks au parc Donald-Martin est possible le jeudi et le vendredi de 13 à 19 h ainsi que le samedi et le dimanche de 10 à 19 h. Le coût de location varie en fonction de la durée (de 1 à 3 heures) et du type d’embarcation choisie, simple ou double.

Le pavillon de location est situé à l’extrémité du parc, près de la berge longeant la piste cyclable et le barrage. Il est d’ailleurs possible de s’y rendre en empruntant la piste cyclable et d’y laisser son vélo barré en toute sécurité, sur le support réservé à cette fin.

 

image