10 mars 2021
La Fabrique de Saint-Nazaire-d’Acton prête à « réinventer » l’église
Par: Alain Bérubé

L’église de Saint-Nazaire-d’Acton pourrait changer de vocation prochainement. Un comité de citoyens a été mis sur pied afin de faire une réflexion sur son avenir.

Depuis plusieurs années, plusieurs églises ont fermé leurs portes ou modifié leur vocation à travers le Québec. La Fabrique de Saint-Nazaire-d’Acton, aux prises avec d’importantes pertes de revenus, a lancé une réflexion sur l’avenir de cet édifice datant de 1894.

Publicité
Activer le son

« La pandémie n’a bien sûr pas aidé, mais la pratique religieuse est en baisse depuis longtemps, notamment chez les jeunes. Si rien n’est fait pour valoriser et revitaliser notre église, on devra la fermer prochainement. Ce serait vraiment dommage, car cette bâtisse fait partie de notre paysage et denotre patrimoine depuis longtemps », soutient Luc Pelland, président du comité de transition « Réinventons notre église ».

À la suite d’une analyse détaillée réalisée par une firme d’architectes, des travaux de rénovation ont été amorcés en 2016. L’objectif de la campagne de financement, fixé alors à 60 000 $, a été dépassé.

« Nous avons ainsi pu garder notre belle église en vie. Mais il est temps maintenant d’envisager des vocations qu’on pourrait donner au bâtiment, tout en gardant un espace consacré aux services religieux », mentionne M. Pelland.

La Fabrique souhaite faire enlever les bancs de l’église pour les vendre au public. Les profits serviront à acquérir des chaises.

« L’église pourrait ainsi servir à accueillir davantage d’activités dans un espace à la fois sécuritaire et bien aménagé, ce qui en ferait une salle multifonctionnelle qui répondrait bien aux besoins de la communauté. Et la Municipalité pourrait prendre le relais », souligne Luc Pelland.

Le président de la Fabrique ajoute qu’une consultation publique devrait avoir lieu au printemps.

« En attendant, la population est invitée à s’exprimer sur l’avenir de l’église dès maintenant. Les commentaires, idées et suggestions seront vraiment appréciés », conclut M. Pelland.

Pour être au courant des démarches et réflexions du comité de transition : sylviefaf@outlook.com. On peut aussi écrire à ethierpelland@gmail.com et martialbenoit2012@hotmail.com ou joindre Yves Bérard au 819 392-2286 pour exprimer ses commentaires.

image