17 octobre 2018
MRC d'Acton
La criminalité en baisse dans la région
Par: La Pensée de Bagot

Règle générale, la criminalité est en baisse dans la MRC d'Acton (photo Archives)

Le rapport annuel d’activités du comité de sécurité publique de la MRC d’Acton couvrant la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018 renferme de bonnes nouvelles : on y fait état d’une « baisse significative de la criminalité au sein de la MRC » avec une baisse de 10 % par rapport à l’année précédente.

Cela confirme une tangente encourageante : non seulement le nombre d’actes criminels sur le territoire a chuté, mais l’indice de gravité a diminué de 52 % entre 2003 et 2017.

Crimes contre la personne

On note une légère baisse des crimes contre la personne, passant de 164 en 2016-2017 à 149 en 2017-2018, et ce, malgré une importante augmentation des plaintes pour agressions sexuelles, de 8 à 23 – une hausse vraisemblablement attribuable au mouvement #MoiAussi. Le rapport note aussi une « infraction entraînant la mort », chose qui n’était pas survenue dans la région depuis trois ans.

Si c’est toujours à Acton Vale que se produit la majorité des crimes contre la personne malgré une baisse (90 dans la dernière année contre 104), notons une hausse de 10 cas à Roxton Falls (de 18 à 28) et de six cas à Sainte-Christine (de 1 à 7).

Du côté des crimes contre la propriété, la baisse observée les dernières années se poursuit. On n’en dénombre que 156, contre 175 l’année précédente. Outre Acton Vale, Upton est la municipalité où on dénombre le plus de ce type d’actes criminels.

Moins de collisions

Après une année 2016-2017 plus difficile dans son bilan routier, le dernier bilan contient plusieurs bonnes nouvelles, incluant une baisse de plus 7,3 % du nombre de collisions dans la même période (354 au lieu de 382) et le fait qu’il n’y a eu aucune collision mortelle dans la MRC, par rapport à  l’année précédente.

Jean-Marie Laplante, préfet de la MRC d’Acton et président du Comité de la sécurité publique, souligne dans le rapport l’excellente collaboration entre les élus et la Sûreté du Québec.

« Grâce à cette complicité et à la confiance mutuelle développée depuis la mise sur pied du comité, les mesures préventives, l’engagement communautaire des policiers et leur visibilité auprès des citoyens se sont avérées efficaces. À ce chapitre figurent également la sécurité routière, à l’endroit des piétons et des cyclistes, la lutte au trafic de stupéfiants et la communication en général. Le CSP entend poursuivre son éroite collaboration avec la Sûreté du Québec, de façon à créer les conditions propices à une saine qualité de vie dans notre milieu. Je tiens aussi à souligner l’implication et la participation des policiers aux différentes activités réalisées dans les municipalités », déclare-t-il.

image