3 février 2021
Bilan annuel
La Coop de santé a su bien s’adapter à la pandémie
Par: Alain Bérubé

Julie Desgranges

L’année 2020 n’aura pas été de tout repos pour la Coopérative de santé de la MRC d’Acton, alors que la pandémie de COVID-19 a changé bien des plans. La solidarité et la ténacité de l’équipe en place ont toutefois permis à l’organisme de traverser la tempête la tête haute.

Publicité
Activer le son

Dans son rapport annuel, présenté à l’assemblée générale annuelle du 26 janvier – tenue sur la plateforme Zoom en présence de 31 personnes -, la Coopérative de santé a rappelé que les derniers mois ont été ponctués par bien des bouleversements. Dès le début de la pandémie, quatre médecins ont dû être confinés.

« On vient de passer une année très difficile. Mais grâce à l’étroite collaboration de notre personnel, de nos médecins, de nos membres ainsi que de tous nos patients, nous avons réussi à nous adapter à cette nouvelle réalité causée par la COVID-19. Cette pandémie nous a tous obligés à nous réinventer et à travailler différemment », résume le président Jean-Marie Laplante.

Même son de cloche pour la directrice générale Julie Desgranges, qui mentionne que la coopérative a dû changer son fonctionnement d’accueil.

Un nouveau portail-patient a ainsi permis de faciliter la communication avec les patients, en plus de diminuer leurs déplacements. Des partenariats ont par ailleurs été établis avec les résidences pour personnes âgées du territoire.

« La pandémie n’a pas eu que du négatif. Le personnel médical a vite appris à travailler par télétravail. Les spécialistes ont au début mis leurs services en pause, mais après quelques mesures mises en place, ils étaient de retour auprès de nous. Quant au personnel administratif, il a su s’adapter aux exigences provenant de toutes parts », souligne Mme Desgranges, qui assure que les mesures de salubrité continuent d’être appliquées avec rigueur.

Objectifs

Pour l’année 2021, le plus grand défi est de compléter l’équipe médicale.

« Nous souhaitons compter sur une équipe de sept médecins. Deux médecins nous quitteront bientôt, soit Dre Sylvie Miclette – qui a retardé sa retraite deux fois pour nous aider – et Dre Kanu Mbombo. J’avoue que c’est préoccupant, mais on attend l’arrivée de deux médecins nouvellement sur le marché du travail d’ici les prochains mois. Nous souhaitons bien sûr conserver notre titre de Groupe de médecine de famille afinde conserver nos services (infirmière, travailleuse sociale, nutritionniste) si appréciés de la part de la population », confie Mme Desgranges à LA PENSÉE.

« Le recrutement des médecins, c’est un travail de tous les jours. On ne peut pas lâcher le morceau », dit-elle.

La Coopérative de santé, qui compte 2511 membres actifs et 5184 membres ayant une part sociale, a reçu plus de 6000 patients au cours de la dernière année.

« Nous souhaitons nous positionner en tant que joueur majeur dans le réseau de santé et dans la communauté en général. La pandémie a ralenti nos efforts afin de solliciter des nouveaux partenariats et consolider nos ententes de commandite, mais on relance le tout cette année. Et bien sûr, on espère que la population continuera à nous appuyer », conclut Mme Desgranges.

Un poste au conseil d’administration est resté vacant. Les gens intéressés peuvent joindre Julie Desgranges à l’adresse courriel jdesgranges@coopsanteacton.ca.

image