6 avril 2022
À la recherche d’une relève solide
La CDRN, 20 ans d’implication environnementale dans la MRC d’Acton
Par: Alain Bérubé

La Corporation de développement de la rivière Noire célèbre cette année son 20e anniversaire. L’organisme a mené de nombreux projets, de concert avec plusieurs intervenants et organismes de la MRC d’Acton, afin de sensibiliser la population à la protection de l’environnement. On voit ici la passerelle qui relie le Théâtre de la Dame de cœur, à Upton, au Parc nature de la région d’Acton. Sur la page une, on retrouve Félix Morin, technicien en bioécologie depuis 2014. (photo gracieuseté CDRN)

Depuis maintenant 20 ans, la Corporation de développement de la rivière Noire (CDRN) soutient la mise en valeur de l’environnement pour améliorer la qualité de vie des gens de la région. L’organisme espère compter, afin de poursuivre sa mission, sur une relève passionnée et engagée.

Publicité
Activer le son

La CDRN est née du comité de citoyens de la rivière Noire qui a été formé en 1998, avec une incorporation quatre ans plus tard. Le but était alors de revaloriser tout l’espace qui entourait les chutes de Roxton Falls et en redonner l’accès aux résidents.

L’organisme a par la suite étendu sa mission, devenant un organisme de sous-bassin œuvrant dans le territoire de la MRC d’Acton dans une perspective de développement durable et de gestion intégrée des ressources.

« En 2009, on a réellement pris notre envol en obtenant nos premières subventions pour des projets d’envergure en milieux agricole et forestier. Nous avons mené de nombreuses actions sur le terrain, de concert avec quelques organismes de la région », mentionne la présidente Laurise Dubé.

Un programme de financement de la Fondation de la faune du Québec a permis à la CDRN, en 2014, d’obtenir un engagement moral de 15 propriétaires prêts à protéger 116 hectares de milieux humides sur leur terre forestière.

« La même année, à l’initiative de la Municipalité d’Upton, nous avons amorcé un inventaire de la faune et de la flore de la presqu’île située tout près du Théâtre de la Dame de Cœur. On a ainsi pu constater la biodiversité très riche et l’excellent état de préservation du boisé. On a donc pu inaugurer le Parc nature de la région d’Acton et appuyer la Municipalité d’Upton pour aider à l’acquisition d’une passerelle en aluminium, installée en 2016. Les gens peuvent ainsi accéder au parc plus facilement. De plus, on a pu restaurer les sentiers existants », affirme Mme Dubé.

D’autres bons coups ont été réalisés au cours des dernières années, dont l’amélioration de la situation des bandes riveraines, avec entre autres un mandat de caractérisation ainsi que la plantation de 2165 arbres, arbustes et plantes.

« Nous avons sensibilisé les citoyens à conserver ou à végétaliser les bandes riveraines, car les avantages sont vraiment nombreux », note Mme Dubé.

Grâce au projet L’ABC des GES financé par le programme FARR, cinq ateliers Carbone Scol’ERE ont été donnés à plusieurs élèves de 3e cycle afin de les sensibiliser aux gaz à effet de serre, à la consommation et aux moyens de diminuer leur empreinte écologique.

« L’an dernier, notre projet de détection des plants de nerprun – une plante exotique envahissante – a très bien démarré grâce au financement de l’Agence forestière de la Montérégie. Des activités d’éradication auront lieu durant le printemps », souligne Mme Dubé.

En tout, 55 projets ont été menés dans la MRC d’Acton, surtout depuis 2008.

« Nous avons une feuille de route impressionnante, avec plusieurs initiatives qui ont rejoint une bonne partie de la population.

On a pu créer des emplois pour des jeunes professionnels et étudiants de la région. Je suis fière de constater que notre jeunesse est préoccupée par l’avenir de la planète et nous sommes heureux de contribuer à cet éveil », affirme Mme Dubé.

Des postes à pourvoir

Lors de l’assemblée générale annuelle qui aura lieu le 21 avril, à 18 h 30 au Centre communautaire de Roxton Falls, la CDRN espère compter sur une relève pour sa main-d’œuvre et son noyau de bénévoles.

« Nous cherchons un président-directeur général à temps partiel, une fonction qui pourrait par exemple être comblée par une personne retraitée. Des postes de trésorier et de secrétaire sont aussi vacants. La CDRN est en bonne posture au point de vue administratif et organisationnel, avec une excellente collaboration de nos partenaires. Mais on souhaite que ça continue dans la bonne direction pour ainsi poursuivre nos projets à travers la MRC », conclut Mme Dubé, qui aimerait quitter la présidence avec une relève assurée.

Un buffet sera servi à 17 h 30. Des prix de présence – dont un vélo recyclé d’Action Sport Vélo – seront tirés durant la soirée.

Après l’assemblée, soit à 20 h, trois mini-conférences porteront sur les gaz à effet de serre, le nerprun et le plateau de travail Action Sport Vélo.

Pour confirmer sa présence ou pour en savoir plus : Laurise Dubé, président.cdrn@riviere-noire.org ou Huguette, 819 858-2962.

image