11 septembre 2019
Copropriétaire d'auberges de jeunesse au Nicaragua et en Équateur
Karl Pineault continue de concrétiser ses rêves
Par: Alain Bérubé

Karl Pineault poursuit ses activités au Nicaragua, en plus d’un nouvel établissement en Équateur, avec les auberges de jeunesse Free Spirit Hostel. (photo gracieuseté Karl Pineault)

En 2015, Karl Pineault inaugurait, avec deux associés, l’auberge de jeunesse Free Spirit Hostel, à El Transito au Nicaragua. Quatre ans plus tard, le jeune globetrotter poursuit son rêve en étant copropriétaire de deux autres établissements, dont une auberge en Équateur.

Celui qui, à l’âge de 29 ans a déjà visité 58 pays, a décidé de poursuivre cette belle aventure en s’associant, pour ces deux auberges, à des partenaires de Montréal et de l’Europe. Vincent Villemure, un des fondateurs du premier Free Spirit Hostel, est toujours en poste.

« Une de nos nouvelles auberges est en fait tout près de celle déjà en place au Nicaragua. On peut ainsi accueillir plus facilement des groupes et certaines activités. Quant à l’autre auberge, elle recrée la philosophie et l’ambiance de nos autres établissements », soutient Karl Pineault.

Pour l’ensemble des auberges, environ 65 % de la clientèle provient du Québec.

« On reçoit aussi beaucoup d’Européens. Nous espérons faire une percée dans le reste du Canada. Notre concept, qui inclut entre autres des cours de yoga et de surf, avec des forfaits à coût vraiment abordable, plaît à bien des gens », mentionne M. Pineault.

Bien qu’un tel défi à l’étranger demande un nombre incalculable d’heures de travail, Karl Pineault est très heureux de son choix de vie.

« Je songe à vivre cette belle expérience encore quelques années. Mais j’ai en tête un projet d’auberge à Revelstoke, en Colombie-Britannique. On veut que les skieurs puissent vivre un moment unique, tout en rencontrant d’autres gens et ainsi tisser des liens d’amitié. C’est comme ça au Free Spirit Hostel, qui a même formé quelques couples, dont au moins un qui a eu un enfant! », conclut-il en souriant.

On peut suivre les aventures de Karl Pineault et de ses associés sur thefreespirithostel.com ou sur Facebook.

image