12 mai 2021
Enseignante à la PRO
Julie Blanchard, une Valoise bien ancrée !
Par: Alain Bérubé

Julie Blanchard

Enseignante en éducation physique et à la santé à la Polyvalente Robert-Ouimet, Julie Blanchard transpire la joie de vivre. Engagée envers ses étudiants depuis 16 ans, la jeune Valoise est reconnaissante de pouvoir exercer un métier qu’elle adore, chez elle, dans son milieu.

Publicité
Activer le son

C’est avec amour et humour que la jeune enseignante transmet sa passion à ses étudiants. Native d’Acton Vale, Julie est bien ancrée dans son patelin et souhaite poursuivre et terminer sa carrière à la PRO. Cette école, elle la chérit autant que ses collègues pour qui elle n’a que de bons mots.

« Je suis née ici, je travaille ici, j’habite ici et je compte vieillir ici jusqu’à la toute fin de ma vie. J’adore Acton Vale. Mon métier me permet de côtoyer mes enfants, ceux de ma famille proche ou éloignée ainsi que ceux de mes amis. Je me considère vraiment chanceuse d’accompagner les jeunes dans leur développement et, disons-le, de pouvoir jeter un œil sur eux. Au fil des ans, j’ai créé de réelles amitiés avec des étudiants qui ont, entre autres, décidé de suivre ma voie.De plus, au-delà de la relation enseignante/étudiants, je me sens privilégiée de pouvoir converser avec les adolescents de leur quotidien. C’est assez extraordinaire de pouvoir marier le contact des jeunes avec ma passion du sport. Les journées passent à une vitesse grand V et le tout se fait dans l’harmonie puisqu’on a toute une équipe », explique-t-elle.

Activité physique et pandémie

À l’instar de tous les enseignants qui ont dû se réinventer par la mise en place de cours à distance, Julie Blanchard a fait preuve de proactivité pour maintenir le lien avec ses élèves en plus de s’occuper de leur santé mentale en prônant les saines habitudes de vie et l’activité physique.

Son habileté à créer des liens avec les étudiants et à les motiver, avec son sens de l’humour unique, lui a permis de se démarquer et de transmettre son amour du plein-air à sa gang.

« Nous avons été sortis de notre zone de confort et nous avons su relever le défi haut la main. Que ce soit les rallyes photos, la marche, le vélo, le jogging ou la réalisation de trick shots, notre but était que les étudiants quittent leur écran pendant une heure dans la journée pour s’aérer et faire le plein d’énergie. Les jeunes ont très bien répondu à la demande en nous envoyant des preuves de leur entraînement, en photo ou en vidéo. Mon but premier est de leur transmettre le goût de bouger bien au-delà des murs de l’école. Ça me tient à cœur de leur inculquer de bonnes habitudes de vie », exprime-t-elle fièrement.

Des bienfaits majeurs

Débordante d’énergie avec un sourire à faire craquer le plus sédentaire des élèves, Julie lance un message important à ses étudiants ainsi qu’à toutes les personnes qui se sentent dépassées par les restrictions toujours en place dans la région.

Elle rappelle que l’activité physique et le grand air sont deux excellents remèdes pour diminuer le stress et l’anxiété. Il est alors important de s’imposer une discipline.

« J’invite tous les parents à motiver leurs jeunes pour passer à travers cette pénible année, en leur proposant des activités physiques et, mieux encore, en les accompagnant puisque c’est bon pour tout le monde. On commence à voir la lumière au bout du tunnel, ce n’est pas le temps de tout abandonner. On ne lâche pas. On bouge, on sort dehors et on s’aère l’esprit. Essayez-le, ça fait tellement de bien! », conclut l’enseignante.

image