23 mars 2022
Directeur du service d’incendie d’Acton Vale depuis 2016
Joël Perron lancera une brigade de pompiers dans une mine du Nord du Québec
Par: Alain Bérubé

Joël Perron

Après bientôt six années bien remplies à la tête du service de sécurité d’incendie d’Acton Vale et de Saint-Théodore-d’Acton, Joël Perron a entrepris lundi un défi fort emballant. Il mettra sur pied une brigade de pompiers à la mine de Fire Lake, dans le Nord du Québec.

Publicité
Activer le son

Cette mine, qui appartient à Arcelor Mittal, est située à 85 km au sud-est de Fermont et à 250 km au nord du port de Sept-Îles. C’est une région très riche en minerai de fer.

« Comme j’ai une bonne réputation dans le milieu par mon implication au sein de l’Association des gestionnaires en sécurité incendie et civile du Québec – en tant que représentant des municipalités de 10 000 habitants et moins -, ma candidature s’est démarquée du lot. C’est tout un défi, mais je crois avoir les compétences et la volonté requises pour cette nouvelle mission », soutient M. Perron, qui travaillera pour la division de protection contre les incendies de GardaWorld.

Joël Perron est très conscient qu’il partira de zéro pour fonder cette brigade, mais il affiche un bel enthousiasme.

« On aime dire là-bas qu’il y a deux saisons, soit le début de l’hiver et la fin de l’hiver. Mais je sais dans quoi je m’embarque et ce sera une expérience très enrichissante. C’est pour le moment un contrat de trois ans et on verra bien ensuite ce que l’avenir me réserve », confie Joël Perron.

Guy-Charles Amnotte, agent de liaison pour la Caserne 60 du Service incendie de la région de Richmond, soutient que M. Perron – natif de Richmond – sera un excellent atout pour la mine de Fire Lake.

« En raison de sa très grande vitalité et de sa grande vision des besoins présents et à venir, ainsi que pour son bagage et ses connaissances particulières du monde de l’incendie, il est reconnu depuis toujours par ses pairs et ses collègues sapeurs-pompiers d’ici et d’ailleurs », affirme-t-il.

Une équipe en or

Celui qui a pris la relève de Daniel Proulx en juin 2016, après cinq ans au service d’incendie de Saint-Félix-de-Kingsey, garde des souvenirs très positifs de son passage à la caserne d’Acton Vale.

« J’ai été entouré d’une équipe à la fois expérimentée et compétente. Tous travaillent très fort afin de maîtriser les incendies le plus rapidement possible, ce qui a souvent permis de sauver des édifices d’une perte totale, ainsi bien sûr que des vies. De mon côté, j’ai mis de l’avant quelques améliorations, entre autres au niveau informatique. Et nous avons organisé plusieurs activités publiques et de sensibilisation pour l’ensemble de la communauté. J’ai également eu la chance d’entretenir de très bonnes relations avec les médias », confie Joël Perron, qui sera remplacé sur une base intérimaire, en bonne partie, par son assistant-directeur Jean Fontaine.

M. Perron ne quitte d’ailleurs pas complètement Acton Vale, malgré ses nouvelles fonctions dans le Nord québécois.

« Mon horaire comprendra 14 jours de travail, suivis de 14 jours de congé. J’en profiterai pour revenir à la maison et ainsi revoir mes proches, dont ma conjointe. J’adore vraiment Acton Vale et je tiens à garder un lien avec cette ville qui m’a si bien accueilli », conclut-il.

image