15 septembre 2021
Aliments Soïo
Jean-Philippe Dumaine, un jeune ambassadeur du tofu
Par: Alain Bérubé

Jean-Philippe Dumaine vient de lancer son entreprise à Saint-Théodore-d’Acton, les Aliments Soïo.

Le tofu, même s’il a gagné de nombreux adeptes au Québec, demeure un aliment méconnu pour encore bien des gens. Âgé de 24 ans, Jean-Philippe Dumaine a lancé, à partir de ses installations à Saint-Théodore-d’Acton, les Aliments Soïo, une entreprise qui a pour mission de faire rayonner davantage ce produit dérivé du soja.

Publicité
Activer le son

Bien que le hockey ait pris une grande place durant sa jeunesse, Jean-Philippe cultive depuis longtemps une passion pour l’art culinaire.

« Je suis végétarien à 99 %. J’ai donc décidé de promouvoir à ma manière le tofu, un ingrédient bon pour la santé – avec un faible taux de cholestérol – et qui peut être intégré dans plusieurs recettes », explique-t-il.

Pour lancer son entreprise, Jean-Philippe a bénéficié entre autres de l’appui de sa mère Nathalie Cabana et de sa conjointe Rosalie Poirier. Son père André – décédé il y a quelques années – l’a inspiré pour le logo de l’entreprise.
Jean-Philippe se dit choyé d’avoir un tel support.

« La MRC d’Acton et les Caisses Desjardins ont cru en mon projet. J’ai reçu de précieux conseils et je suis très optimiste pour l’avenir », dit-il.

Jean-Philippe vient de lancer son premier produit, soit un tofu nature qui se distingue par sa texture extra ferme et son goût plus prononcé et très savoureux de soja.

« Tout est fabriqué artisanalement à partir de soja québécois, ce qui était pour moi une priorité. J’ai d’autres produits en tête, dont du tofu au miel et à l’ail, ainsi qu’au miel et à la moutarde de Dijon », confie le jeune entrepreneur.

Jean-Philippe Dumaine a entrepris des démarches afin d’obtenir une certification biologique pour ses produits, misant grandement sur la qualité de sa production.

« Pour le moment, ma page Facebook permet de faire connaître mon entreprise. Je ferai bientôt partie du Marché public en ligne de la région d’Acton, ce qui m’ouvrira de nouvelles portes. Je veux aussi faire une percée dans des commerces de villes telles Saint-Hyacinthe et Drummondville. Et si tout va bien, je souhaite bien sûr poursuivre mon expansion », conclut-il.

image