13 septembre 2018
Candidat dans Johnson
Jean-François Vignola fier de représenter les valeurs conservatrices
Par: Alain Bérubé

Jean-François Fignola

C’est avec conviction que Jean-François Vignola amorce sa première expérience en politique, en représentant le Parti conservateur du Québec dans Johnson lors du scrutin provincial du 1er octobre.

Ce Maskoutain âgé de 40 ans, père de famille de trois enfants, a œuvré comme mécanicien en plus d’avoir été propriétaire d’une flotte de camions. Il travaille actuellement chez Ressorts Maska, en mécanique de véhicules lourds.

« Ça fait longtemps que j’adhère aux valeurs du Parti conservateur du Québec. Être candidat dans Johnson est un beau défi que je relève avec joie », confie M. Vignola.

Ce dernier aime bien l’approche du Parti conservateur, qui prône la liberté et les droits individuels.

« Je crois à l’entrepreneuriat et à l’importance de faire nos propres choix, sans attendre que l’État fasse tout à notre place. Le gouvernement doit contribuer à favoriser la concurrence, afin d’en arriver à une économie dynamique », souligne-t-il.

Le candidat conservateur fait de l’apprentissage de l’anglais un cheval de bataille important.

« Lorsque j’étais à la tête d’une flotte de camions en compagnie de mon frère, j’ai réalisé que la bonne maîtrise de l’anglais ouvre de nombreuses portes », dit-il, ajoutant que la qualité de la langue française est également une priorité.

Jean-François Vignola n’a que de bons mots pour le chef de son parti, Adrien Pouliot.

« C’est un politicien à la fois très intelligent et passionné. Il a comme objectif d’avoir des candidats à travers tout le Québec, en faisant une réelle percée lors du prochain scrutin. Les médias montréalais nous boudent en général, mais en région on réussit à bien véhiculer notre message et nos valeurs », allègue-t-il.

M. Vignola croit que le Parti conservateur du Québec est une réelle alternative, soutenant que plusieurs prises de position sont partagées par un grand nombre de citoyens.

« Nous sommes contre le registre des armes à feu, qui ne fait que pénaliser les gens honnêtes et respectueux possédant des armes, par exemple pour le tir récréatif ou la chasse. Il faut par ailleurs protéger nos enfants en mettant en place un registre des pédophiles. J’invite d’ailleurs les électeurs à regarder de plus près notre programme, qui est rempli d’excellentes idées, entre autres pour améliorer les finances publiques », dit-il.

M. Vignola soutient qu’il mène une campagne active.

« En plus de partager plusieurs textes par le biais des médias sociaux, je fais beaucoup de porte à porte, car j’adore échange avec les citoyens. C’est vraiment une très belle expérience! », conclut-il.

image