10 février 2021
Finale locale de Cégeps en spectacle
Jade Lafortune-Fortin couronnée avec sa voix a capella
Par: La Pensée de Bagot

Jade Lafortune-Fortin, une ex-élève de la Polyvalente Robert-Ouimet d’Acton Vale et originaire deSaint-Liboire, a remporté le premier prix de la finale locale de Cégeps en spectacle, présentée le 28 janvier à Saint-Hyacinthe. (photo Code ADN)

La chanteuse Jade Lafortune-Fortin, une étudiante en Gestion de commerce du Cégep de Saint-Hyacinthe – et jadis élève à la Polyvalente Robert-Ouimet d’Acton Vale -, a été couronnée au terme de la finale locale de Cégeps en spectacle, présentée virtuellement le 28 janvier à Saint-Hyacinthe pour respecter les règles sanitaires liées à la pandémie.

Publicité
Activer le son

Avec son numéro a capella, livré avec assurance et justesse, Jade a interprété « La laideur » de Safia Nolin et « Nos joies répétitives » de Pierre Lapointe.

« Mon but, c’est d’être authentique dans ce que je chante. Donc peu importe ce que ce numéro vous fait ressentir, vivez-le », a-t-elle affirmé, en s’adressant aux spectateurs, qui regardaient la finale sur leur écran à la maison, avant de pousser les premières notes.

En plus de gagner une bourse de 600 $, la récipiendaire du premierprix représentera le Cégep de Saint-Hyacinthe à la prochaine étape, soit la finale régionale Centre-Est, prévue le 20 mars au Cégep de Granby.

Ce n’est pas la première fois que Jade Lafortune-Fortin se démarque dans un concours de talents. L’an dernier, à la Polyvalente Robert-Ouimet d’Acton Vale, elle avait aussi obtenu le premier prix de Secondaire en spectacle au sein de son école. Trois ans plus tôt, elle avait remporté le deuxième prix de ce même concours.

Au total, six numéros ont été présentés dans le cadre de cette finale locale de Cégeps en spectacle. Le second prix de la soirée, accompagné d’une bourse de 400 $, a été remis à la pianiste Laurianne Jacques (Technologie d’analyses biomédicales) qui a joué « Clair de lune » de Debussy. De son côté, la chanteuse Juliette Desrochers (Sciences humaines) est repartie avec le troisième prix et le prix Coup de cœur du public, comprenant une bourse combinée de 450 $, pourson interprétation des pièces « Philédouche » de Philémon Cimon et « On brûlera » de Pomme, qu’elle a chantées tout en jouant du ukulélé.

Le conteur Émile Boivin (Théâtre – production) et les chanteurs Mussa Buhendwa (Technique de l’informatique) et Mégane Désourdy (Soins infirmiers) ont aussi présenté un numéro dans le cadre du concours.

Les étudiants ont pu monter sur la scène de la Salle Léon-Ringuet comme à l’habitude pour présenter leur numéro, mais les spectateurs étaient interdits dans la salle. Tout le spectacle a été capté et retransmis en direct sur la plateforme Lepointdevente.com.

« C’était assez différent [de ce qu’on fait habituellement]. On a dû revoir tout le processus pour faire voter le public et le jury. Pour les participants aussi, c’était différent de faire un spectacle sans public parce qu’ils vont chercher l’énergie du public habituellement », mentionne Anne Lemieux, technicienne en loisir au Service à la vie étudiante, chargée de chapeauter l’organisation de cette finale locale de Cégeps en spectacle.

image