31 octobre 2018
Agricultrice de l'année au Gala Saturne
Jacinthe Guilbert, une visionnaire fière de son mode de vie
Par: Alain Bérubé

Jacinthe Guilbert a remporté le prix d’« Agricultrice de l’année » décerné lors du Gala Saturne par la Fédération des agricultrices du Québec. Elle pose ici avec son fils Alexandre, son conjoint Mario Vincent et sa fille Marie-Pier. (photo courtoisie Fédération des agricultrices du Québec)

Propriétaire de la Ferme Vinbert en compagnie de son conjoint Mario Vincent, Jacinthe Guilbert s’est impliquée activement dans le développement de l’agriculture et la vie socio-économique de la MRC d’Acton. La Valoise a reçu un honneur de marque lors du Gala Saturne, en décrochant le titre d’« Agricultrice de l’année au Québec ».

Cette productrice laitière et de grandes cultures représentait la Montérégie Est lors de ce gala tenu par la Fédération des agricultrices du Québec.

« Passionnée de génétique, c’est là qu’elle trouve sa principale source de motivation sur la ferme. Cette mère de famille a toujours su prioriser ses activités afin de se réserver du temps privilégié en famille, mais aussi en couple. L’agricultrice est aussi grandement impliquée au sein de sa collectivité. Afin de pallier ses horaires chargés, sa devise est l’efficacité », peut-on lire dans la présentation des lauréates.

C’est avec modestie, mais également avec fierté que Mme Guilbert a accepté ce prix, affirmant que ses parents, Aimé et Suzanne, ont joué un grand rôle dans son choix de carrière.

« Je trouve génial qu’un tel gala reconnaisse l’apport des femmes à l’agriculture et à la collectivité en général. Les candidatures étaient d’ailleurs de grande qualité et c’est donc pour moi une belle surprise d’avoir remporté cet bel honneur. Tant mieux si je suis un exemple inspirant », déclare-t-elle.

Cette femme d’action gère de main de maître le troupeau et la comptabilité de l’entreprise en plus de partager les travaux aux champs avec son conjoint, lui-même responsable du Club Agrinove.

« Je m’intéresse depuis longtemps au développement du marché de la génétique. C’est d’ailleurs ma principale source de motivation sur la ferme. Nous élevons des familles de vaches à haut potentiel génétique, afin d’attirer l’attention de centres d’insémination pour l’obtention de contrats. On a reçu des acheteurs d’embryons des quatre coins du monde. Notre ferme a reçu en 2010 le titre de maître éleveur par Holstein Canada », affirme Mme Gullbert.

La famille Guilbert a su se relever d’une épreuve majeure il y a huit ans, soit l’incendie de leur ferme qui a détruit les installations et une bonne partie du troupeau.

« On s’est retroussé les manches afin de rebâtir la ferme, avec l’aide de nos enfants. Je suis d’ailleurs heureuse de constater que Marie-Pier et Alexandre ont également choisi l’agriculture, ce qui assure une quatrième génération pour notre entreprise. C’est avec plaisir que Mario et moi transmettont notre expérience et notre passion », confie Jacinthe Guilbert.

La lauréate du prix « Agricultrice de l’année » est par ailleurs ravie d’avoir pu contribuer à l’essor de la région par son implication dans des organismes tels le Syndicat de l’UPA de la rivière Noire, la SADC de la MRC d’Acton et la Foire agroalimentaire de la région d’Acton, où elle fut une des pionnières.

« Une de mes missions est d’éliminer le fossé entre les citadins et les producteurs agricoles, afin de rehausser le sentiment d’appartenance. J’ai par ailleurs bien des projets en tête, en plus de suivre de près les enjeux actuels en agriculture, dont la gestion de l’offre. Je souhaite réellement que les Québécois continuent d’encourager les produits d’ici. L’agriculture est pour moi un mode de vie que j’associe à des valeurs ancestrales, qui me rejoignent encore et qui nourrissent mon âme », conclut-elle.

image