27 avril 2018
Gala Saturne pour la Montérégie-Est
Jacinthe Guilbert « agricultrice de l’année »
Par: La Pensée de Bagot
Jacinthe Guilbert pose ici avec Hélène Frappier Campbell, présidente des Agricultrices de la Montérégie-Est. (photo Robert Gosselin)

Jacinthe Guilbert, qui exploite la Ferme Vinbert à Acton Vale, a été nommée « Agricultrice de l’année » lors de la 31e Soirée Hommage aux agricultrices de la Montérégie-Est tenue samedi à Saint-Hyacinthe.

Jacinthe a grandi sur une ferme laitière à Acton Vale. Elle a acquis l’entreprise de ses parents avec son conjoint Mario Vincent, devenant ainsi la troisième génération à exploiter l’endroit.

Afin d’augmenter les revenus et de demeurer disponible pour l’entreprise, Jacinthe a suivi une formation pour devenir agent immobilier spécialisé dans le secteur agricole.

L’entreprise et la situation familiale ayant évolué notamment avec l’arrivée de deux enfants et le travail de son conjoint Mario comme enseignant à l’ITA Saint-Hyacinthe, Jacinthe Guilbert prend la décision de revenir travailler à plein temps sur la ferme. Elle a donc pris sous sa gouverne la gestion complète du troupeau et partagé les travaux aux champs et la comptabilté avec son conjoint. Or, pour développer une vision d’avenir de son entreprise, elle se perfectionne en suivant des formations portant sur la gestion, l’insémination et la qualité du lait.

Jacinthe Guilbert participe à des projets dont l’accueil de stagiaires locaux et européens, plusieurs voyages à l’étranger, des missions internationales (en Uruguay et au Sénégal) et le développement du marché de la génétique, un domaine qui l’attire particulièrement et qui la passionne.

Sa philosophie : élever des familles de vaches profondes à haut potentiel génétique pour attirer l’œil des centres d’insémination pour l’obtention de contrats. À cet égard, la ferme Vinbert s’est vu décerner en 2010, le titre de maître éleveur à l’échelle canadienne. Mais, malheureusement, à la fin du printemps 2010, la ferme Vinbert a été victime d’un autre incendie qui a détruit la totalité de ses installations et presque tout le troupeau.

Malgré cette dure épreuve, et avec l’assentiment de leurs enfants et future relève Marie-Pier et Alexandre, le couple en vient à la conclusion de se relever les manches et de rebâtir, avec l‘aide des enfants.

Afin de conserver un équilibre, Mme Guilbert s’implique au sein de différents comités et projets. Elle a notamment contribué au démarrage de la foire agro-alimentaire d’Acton Vale et été membre du conseil d’administration. Elle a également siégé comme administratrice au sein du Syndicat de l’UPA Rivière Noire, du cercle d’amélioration du bétail CAB d’Acton Vale, de la Société d’aide au développement de la collectivité et au Fonds de Jeunesse de la MRC d’Acton.

Jacinthe réalise à quel point il y a un fossé entre les citadins et les producteurs agricoles. Selon elle, il est essentiel de refaire ces liens afin de créer un sentiment d’appartenance. La proximité de sa ferme à la ville d’Acton Vale y contribue certainement. C’est aussi la raison pour laquelle, elle a convaincu Ricardo Larivée, Hélène Laurendeau et Sœur Angèle d’agir à titre de porte-paroles et conférenciers durant la foire agroalimentaire.

Pour elle, l’agriculture est un mode de vie. Les fruits de son labeur sont bien visibles puisque ses deux enfants Marie-Pier et Alexandre s’engagent dans les mêmes sillons. Ils seront la cinquième génération à poursuivre le travail de leurs ancêtres.

image