8 décembre 2021
Restaurant-bar d’Acton Vale
Incendie à La Galoche : une vague d’amour pour les propriétaires
Par: Alain Bérubé

Un incendie a complètement ravagé le restaurant-bar La Galoche, en plein cœur d’Acton Vale, le 30 novembre en soirée. En tout, 48 pompiers étaient sur place afin de combattre le brasier. Le reste de la bâtisse a par la suite été complètement détruit. (photo Priorité 1 Photographie)

Une semaine après l’incendie qui a complètement ravagé le restaurant-bar La Galoche, érigé au centre-ville d’Acton Vale en 1999, une vague d’amour et de solidarité réchauffe le cœur des propriétaires Jinny Vincenza et Guy Joubert.

Publicité
Activer le son

La nouvelle a rapidement fait le tour des médias sociaux, alors que la manchette rapportée par LA PENSÉE, sur sa page Facebook, a été partagée plus de 400 fois, un record.

L’incendie a éclaté vers 17 h, le 30 novembre, devant une foule consternée et impuissante. En tout, 48 pompiers provenant d’Acton Vale, Sainte-Christine, Roxton Falls et Upton, ont combattu le brasier. L’établissement était fermé lors du drame.

« Les flammes provenaient du sous-sol et non de la cuisine, comme bien des gens le croyaient. Nos pompiers ont dû faire preuve de prudence, tellement c’était potentiellement dangereux. On a dû évacuer une locataire qui demeurait en haut du restaurant ainsi que quelques voisins, en plus de couper le courant électrique temporairement », explique Joël Perron, directeur du Service des incendies d’Acton Vale.

Quant à l’origine de l’incendie, tout porte à croire que ce serait de nature accidentelle.

« La cause n’est pas encore identifiée et l’enquête se poursuit », mentionne M. Perron.

Un vent d’espoir

Malgré cette terrible épreuve à quelques semaines des Fêtes, Jinny Vincenza – qui gérait le restaurant en compagnie de son conjoint depuis neuf ans – garde le moral.

« Depuis l’incendie, on a senti une vague d’amour incroyable! Notre restaurant était pour bien des gens leur seconde maison. Nous avons toujours comparé La Galoche à une grande famille et c’est plus que jamais le cas », affirme-t-elle avec émotion.

Les propriétaires de La Galoche ont eu la belle surprise d’avoir été joints par Geneviève Dion, directrice et copropriétaire du Club de golf d’Acton Vale, afin de poursuivre leurs activités de traiteur.

« Grâce au travail incroyable des pompiers, notre food truck a été sauvé. Mais il faut tout de même repartir à zéro. Heureusement, la cuisine du Club de golf d’Acton Vale est fermée l’hiver et on peut donc s’en servir pour répondre à la demande. On se prépare par ailleurs à accueillir pendant quelque temps la clientèle sur place, avec plusieurs plats bien aimés de nos clients. Et on va rapatrier le plus d’employés possible », soutient Mme Vincenza.

Quant à la possibilité de relancer La Galoche, dans une nouvelle bâtisse, Jinny Vincenza fait preuve de patience.

« Nous allons attendre la fin de l’enquête et si tout se passe bien avec nos assureurs, on pourra certainement songer à repartir notre restaurant. Pour le moment, nous sommes vraiment heureux que tout le monde soit sain et sauf. Je remercie encore tous ceux qui nous ont aidés et supportés, ainsi que les pompiers qui ont travaillé si fort », conclut-elle.

 

Jinny Vincenza et Guy Joubert, propriétaires de La Galoche, sont déjà en mode relance, avec une reprise partielle des activités au Club de golf d’Acton Vale.

image